[Tim Carr – IES News Service – 20/11/2007 – Trad. Grégoire Seither]
Le « think tank » JFA Institute, spécialisé dans les questions de criminalité, à publié le 19 novembre son rapport annuel sur le système carcéral aux Etats-unis. Les conclusions du rapport « Unlocking America » sont que, malgré le fait que la population carcérale U.S. a été multipliée par 8 depuis 1970, cela n’a pas eu le moindre impact sur la lutte contre la criminalité – par contre cela coûte très cher au contribuable. A ce jour, 1,5 millions de citoyens U.S. sont emprisonnés dans les prisons d’état ou fédérales aux Etats-unis. Mais pour James Austin, président du JFA Institute, « ce chiffre est trompeur, car il ne compte pas les nombreuses personnes emprisonnées dans les programmes annexes… nous estimons la population carcérale réelle à 3 millions d’individus« .

Le ministère de la justice prévoit une augementation de la population carcérale de 192 000 prisonniers, ces 5 prochaines années, nécessitant une augmentation budgétaire de 27,5 milliards de dollars US et la construction de nouvelles prisons. Pour lutter contre cette inflation carcérale, le JTA propose de réduire la longueur de sentences de prison et de développer des solutions alternatives à la prison, dans le cadre d’une réforme généralisée du système judiciaire U.S.

« Nous n’avons pas été en mesure de trouver le moindre élément prouvant que le fait de garder les gens plus longtemps en prison augmente la sécurité des autres citoyens » explique James Austin. « Alors que nous emprisonnons 8 fois plus de gens qu’en 1970, les taux de criminalité, eux, ne se sont pas améliorés depuis cette époque. Il y a eu des pics dans les années 1980, mais aujourd’hui nous sommes revenus au même niveau qu’en 1973. »

Source : http://news.bbc.co.uk/go/rss/-/2/hi/americas/7102054.stm