Ce matin, 18 octobre, toute la presse en parle , alors le moment est venu, pour « Libertés & Internets » de cesser de suivre cette affaire d’info occultée… passons à autre chose. Tiens, par exemple… on va aller faire le pied de grue devant la maison d’Anne Fulda pour essayer de voir son bébé caché 🙂

18 Octobre 2007 - la presse respectable découvre le divorce des Sarkozy[Le Blog de Versa 12/10/2007]
Je ne comprends pas très bien ce qui a changé depuis l’éditorial de Laurent Joffrin, dont je vilipendais l’hypocrisie. On en est, à ma connaissance, toujours au même stade, concernant la rupture du couple présidentiel. Soit : rien de nouveau. Pas d’annonce, pas de scoop déniché au téléobjectif, pas de document apportant des preuves, pas d’information vérifiée, en quelque sorte. C’est, à ma connaissance, toujours de l’ordre de la rumeur.

Ah si, une différence : la presse suisse et l’Est Républicain ont osé publier des articles évoquant une prochaine rupture. Des vrais journalistes. Tout va bien, maintenant, on peut y aller. C’est pas comme si c’était un vulgaire truc en ligne machin d’internet, hein. Du sérieux, fait par des journalistes à carte dûment tamponnée. Du coup, hop.

Et on y va franco : dépêches d’agence, et reprises partout sur des media bien officiels, tenus par de bons vrais journalistes, d’un truc qui n’a toujours aucun fondement autre que la rumeur qui se propageait la semaine dernière. Ah si, y’a un photographe qui a fait une série de photos.

Vraiment, cette affaire est très drôle.

Je comprends le désarroi des journalistes, et le délire dans lequel peut s’installer un microcosme quand il y a une telle rumeur enflante et persistante, avec dans tous les sens des insinuations, appels, révélations, bruits. Qu’on traduise ceci, pourquoi pas.

(mais qu’on le fasse en vilipendant le vilain internet, non. Allez Laurent, sans rancune, hein, on sait qu’il est difficile, votre job, mais il l’était avant qu’internet n’existe…)

http://vanb.typepad.com/versac/2007/10/la-rumeur-qui-e.html