Liens hypertexte : quelles précautions prendre ?
Rubrique juridique  par Me Olivier Iteanu
(JDN 05.12.00)
Techniquement facile à réaliser, le lien hypertexte peut avoir des conséquences juridiques en dépit de son apparence anodine.
http://www.journaldunet.com/juridique/juridique.shtml

Et Internet inventa l’éternité
Selon une décision de justice, un écrit sur Internet resterait valable éternellement, faisant disparaître la notion de prescription pour les délits de presse. Ainsi l’auteur d’un texte publié sur le Web pourrait être poursuivi à tout moment.
http://www.01net.com/rdn?oid=130673

Les souvenirs d’un pirate ne plaisent pas à Yahoo !
(Libération 05.12.00)
http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/20001205marzo.html

La cryptologie bientôt libéralisée
(Libération 05.12.00)
http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/20001205marzn.html

5 mois de prison ferme pour des stocks de photos pédophiles sur ordinateur
(Les infos 05.12.00)
Un homme, poursuivi pour enregistrement et diffusion de photos pédophiles retrouvées par centaines dans son ordinateur, a été condamné à 12 mois de prison dont 5 mois ferme par le tribunal correctionnel de Saverne (Bas-Rhin). Le prévenu, âgé de 31 ans et originaire de Lorraine, selon son avocat Me Eric Weber, avait été interpellé chez lui à Obernai (Bas-Rhin) en juin après avoir été piégé par une cellule spécialisée d’Interpol basée à Wiesbaden (Allemagne) puis placé en détention provisoire. Il a été libéré à l’issue de l’audience. Le substitut du procureur avait requis une peine plus sévère, de 24 mois de prison ferme dont dix fermes, estimant que le prévenu favorisait par ses actes les activités pédophiles et créait un risque pour les enfants. Le prévenu a été confondu par la police allemande, qui intrigué par un message proposant des images pornographiques, l’a piégé en y répondant. Des centaine de vidéos et de photo à caractère pédophile, classées par âge, les 5/10 ans, les 10/15 ans, montrant pour certaines des scènes zoophiles ou correspondant clairement à des scènes de viol, avaient été saisies dans le disque dur de l’ordinateur sans que l’enquête réussisse à déterminer leur provenance.

eBay n¹arrive pas à contrôler la vente d¹armes sur son site
(Les infos 05.12.00)
Un an après l¹engagement du site d¹enchères eBay d¹arrêter la vente d¹armes sur son site, on peut encore y trouver une liste d¹armes parmi lesquelles des pièces pour un Uzi ou un pistolet automatique à air comprimé. Il semblerait que les responsables du site ne puissent être en mesure de surveiller la totalité des objets qu¹ils proposent. Avec 5 millions d¹objets en vente et 600 000 nouveautés par jour, le site d¹enchère a avoué son impuissance à empêcher la mise en vente de certains produits interdits. eBay serait même menacé par la justice dans le cadre d¹une enquête fédérale visant à déterminer si le site s¹est mis dans l¹illégalité en permettant la vente d¹armes en ligne. Au moment de l¹interdiction de la mise en vente des armes sur son site, eBay comptait près de 2000 armes disponibles en tout. Malgré cela, les ventes d¹armes en ligne sont toujours autorisées au Etats-Unis même

Protection du consommateur : la valse-hésitation de Bruxelles
(Transfert 05.12.00)
La Commission européenne a décidé, apparemment en contradiction avec une directive précédente, que les consommateurs pourraient poursuivre devant leurs propres tribunaux nationaux les e-marchands établis dans un autre pays de l’Union.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=712

Au pays des nuls, les autorités sont reines …
(Transfert 05.12.00)
Les pirates vont s’attaquer aux sites de e-commerce, érigés pour l’occasion en « réseaux essentiels » à l’économie du pays, prévient l’administration américaine. Chiche !
http://www.transfert.net/l.cfm?num=717

Big Brother loge à Big Ben (bis)
(Transfert 05.12.00)
Voici quelques mois, les Anglais se dotaient d’une loi qui permettait aux services secrets d’enregistrer tout le trafic internet. Aujourd’hui, ils veulent enregistrer toutes les communications téléphoniques. Et archiver le tout pendant sept ans.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=714

 Porn a Thorn for Indian Portal
(Wired 04.12.00)
A judge in Pune, India, orders executives at Rediff.com to stand trial for ‘giving access to pornographic material.’ The execs could be imprisoned for up to two years. Manu Joseph reports from Mumbai.
http://www.wired.com/news/business/0,1367,40432,00.html?tw=wn20001204

L’Europe en .eu.com
CentralNic lance le premier nom de domaine européen.
http://www.technosphere.tm.fr/news_internet/internetnews.cfm?id=3366

Michel Françaix (député PS) : « Il faut un vrai forfait illimité disponiblesans restrictions »
(JDN 05.12.00)
http://www.journaldunet.com/0012/001205député.shtml

La perle du jour 🙂


L’armée lance un solitaire « didactique » pour l’apprentissage des gradés ; jouer le captaine de vaisseau contre un colonel de l’armée de terre. Bataille

(DBG 05.12.00)
Petit quizz : savez-vous qui est le plus important, entre un capitaine de vaisseau et un colonel ? Aucun, car les deux ne font pas partie du même corps d’armée. Il existerait trois sortes différentes de colonel (terre, air et gendarmerie), l’armée de mer ayant comme « équivalent » le « capitaine de vaisseau ». Sur le site de l’armée (Defense.gouv.fr) a été mis en ligne, il y a une quinzaine de jours, un jeu de carte, développé avec la technologie Java. Il s’agit d’un solitaire, le jeu de cartes bien connu des propriétaires de PC. Mais attention à tous les champions de ce jeu de détente : il présente quelques variantes. La particularité de ce jeu est de ne pas présenter les quatre couleurs habituelles (pique, coeur, carreau et trèfle), mais les quatre corps de l’armée : air, terre, mer et gendarmerie. Les cartes (qui doivent normalement porter des numéros de 1 à 10 puis valet, dame et roi) représentent ici 13 grades différents de chaque corps, classé dans l’ordre croissant. Le jeu a été développé en interne au ministère de la défense à partir d’un script américain. « Nous avons contacté son créateur, nous indique-t-on au bureau Internet du ministère. Il nous a donné sa permission pour qu’on adapte le jeu, comme nous le voulions. » A destination du grand public, il s’agit bien sûr d’un jeu, pour apprendre, qui a plus d’importance au sein de cette hiérarchie. Le jeu est totalement intégré au site du ministère de la Défense, un site qui propose non seulement une présentation de cette partie du corps de l’armée, mais également son histoire, son actualité et des dossiers thématiques. Toutes les informations relatives au service national y sont également présentes, une rubrique qui connaît une grande popularité actuellement. Le site reçoit 150 000 visites par mois.