Ventrilo



[Bruno Kerouanton – 23/05/2008]

Ce billet est sans doute polémique. Je ne cherche pas à provoquer, mais il y a quand même des points sur lesquels j’ai des inquiétudes et qui méritent réflexion. Par coïncidence, la semaine dernière – une fois n’est pas coutume – je me suis retrouvé à regarder la télévision en pleine nuit, ne souhaitant pas dormir. Me voilà donc devant Arte à 1h30 du matin, face à une émission fort intéressante traitant avec force détails la raison pour laquelle peu de personnes même brillantes n’ont pas vu venir la seconde guerre mondiale, malgré ce que son instigateur avait pourtant marqué noir sur blanc. Tout était écrit… Mais vu que cet ouvrage est censuré dans de nombreux pays, difficile pour les historiens et les prospectivistes de faire correctement leur travail. De plus la veille j’avais vu l’excellent film La vie des autres, une histoire de la Stasi et de ses conséquences, ce qui a contribué à renforcer mon ressentiment.

La vision de ce documentaire ne m’a pas laissé indifférent, puisque je venais le soir même de prendre connaissance puis de lire en détail les différents appels d’offres de l’armée américaine concernant leur nouvel armageddon numérique, j’en parle plus loin. Je me risque en tout cas ici à faire un parallèle pouvant être discuté et critiqué : Le réarmement massif de Berlin en 1936 a laissé beaucoup de monde indifférent. Et pourtant de nombreux pays se réarment en ce moment – ce qui ne semble manifestement pas être le cas de la France, soit dit en passant. Tout comme la Chine qui connaît un accroissement phénoménal de ses forces armées depuis quelques années et qui inquiète sincèrement Washington depuis 2007, l’armée américaine continue à s’équiper en technologies de toutes nature.

Sur le plan qui m’intéresse plus particulièrement, à savoir la guerre numérique, les travaux de recherche et d’équipement vont bon train. Le Pentagone avait déjà créé en 2006 une branche de son armée de l’air spécialisée dans les combats numériques, le Cyber-Command, mais depuis peu les chantiers avancent à grand pas. Tiens, vous pouvez même directement aller zieuter leur site pour juger.

En tout cas, quatre évènement ont défrayé la chronique ces dernières semaines : La déclaration du secrétaire du Homeland Security Department au sujet du projet Cyber-Manhattan, un article paru dans la presse militaire faisant état du souhait de l’armée américaine de s’équiper d’un botnet militaire, un appel d’offres concernant l’étude et la mise en place d’une telle arme, et un second appel d’offres concernant la mise en place d’un simulateur de batailles numériques Internet. (suite…)


Ventrilo est un logiciel de Voix sur IP utilisé dans les tchats des joueurs d’univers en ligne, comme par exemple World of Warcraft. Cela permet aux ligues de se parler plutot que de communiquer par texte.

Le logiciel n’est pas très sécurisé, il est donc assez facile de voler des identités, de connecter un soundboard et d’harceler les équipes de joueurs en injectant des phrases de héros de cinéma et autres bruits dans la conversation. Le vidéaste VideoComp en a fait une spécialité… notamment en récupérant les phrases proférées par Duke Nukem.

Ici il affronte une « cheftaine de guilde » sur un « ‘vent » (environnement serveur personnalisé) qui perd assez vite les pédales et nous fait une démonstration de l’étendue de sa connaissance du vocabulaire de gros mots américain – sans parler de l’homophobie flagrante des gamerz pour qui tout ce qui n’est pas bien est « gay », « sucks cock », est « faggot », etc.

(Attention, si vous êtes offensé par le mot f**k prononcé sous diverses formes, passez votre chemin) 🙂

L’an dernier il était tencore très facile de d’envoyer un signal Skype dans Ventrilo et de s’en servir pour faire des faux appels, difficilement traçables – à condition de connaîtres les informations sur le canal.

Je me souviens d’une fois où tout le monde s’était donné rendez-vous sur le site de la Times Square Webcam à New-York (devant le magasin TGI Fridays, mise à jour en temps réel) pour regarder un pauvre passant se faire appréhender par la police parce qu’un membre du channel utilisait Ventrilo pour faire croire aux policiers qu’une grosse affaire de drogue était entrain de se préparer sur le trottoir devant les cabines téléphoniques.

Sous l’oeil rigolard des internautes connectés sur la Webcam, les flics ont fouillé les poubelles et les stands à journaux au moins 10 fois, la cabine téléphonique n’arretant pas de sonner 🙂

YOUTUBE : http://www.youtube.com/watch?v=jm3lPRnEISA

Ventrilo Harassment – Duke Nukem Forever