[L’Expansion.com –  03/02/2015]

Google, Amazon et Microsoft auraient payé le bloqueur de publicité pour que les leurs soient ajoutées à la « liste blanche » de celles qui s’affichent tout de même, selon le Financial Times

Qui a peur du grand méchant Adblock Plus? Face à la montée des bloqueurs de publicité, utilisés notamment par environ 20% des Français , certains géants du Web passent à la caisse. C’est notamment le cas de Google, Amazon ou Microsoft, raconte ce lundi le Financial Times.  Ces accords confidentiels consistent, en substance, à payer la société allemande Eyeo, qui édite Adblock Plus, pour qu’elle ajoute les publicités de son entreprise à sa « liste blanche » de publicités jugées « discrètes ».

Les « gros » doivent passer à la caisse

Adblock affirme qu’il n’est pas possible de rejoindre cette liste si les publicités en question ne répondent pas à un certain nombre de critères de transparence et ne dérangent pas trop la lecture d’une page Web. Les publicités de la « liste blanche » peuvent également être bloquées par les utilisateurs du programme, mais leur autorisation est « encouragée » par celui-ci.

L’opération est gratuite pour les petites entreprises, mais Eyeo réclamerait bien de l’argent en échange du passage parmi les publicités autorisées pour certains géants du Web. Une entreprise, qui ne souhaite pas que son nom soit divulgué, confie même un ordre de grandeur de la somme en question au Financial Times. Pour « whitelister » des publicités, Eyeo réclamerait 30% des revenus générés par le déblocage pour la société.

http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/des-geants-du-web-paient-adblock-plus-pour-epargner-leurs-pubs_1647587.html