[Décryptages Calédoniens – 18/10/2014]

Illustration-Calédosphère-2Nous vous avions promis une suite à l’affaire Calédosphère. Hé bien le moment est arrivé : nous savons réellement qui est derrière ce pseudo site d’information. Comment nous y sommes parvenus ? C’est assez simple quand on bidouille un peu. En fait, nous avons tout simplement aspiré l’ensemble du site Calédosphère, ce qui a pris plusieurs jours car le site est assez volumineux. Ensuite, nous nous sommes livrés à la partie la plus fastidieuse du boulot en recherchant toutes les adresses IP intéressantes, c’est-à-dire celles correspondant aux auteurs d’articles les plus actifs et celles des internautes qui fréquentent et qui commentent le plus sur ce blog poubelle.

Nous n’avons pas terminé totalement le « dépouillement » des IP car il faut pouvoir remonter jusqu’à leurs propriétaires, ce qui réclame quelques tuyaux, mais nous sommes déjà parvenu à des résultats très intéressants qui prouvent sans ambiguïté que Calédosphère est complètement dans les mains du parti de Gomés, Calédonie Ensemble, et que Franck Thériaux ne sert plus que de paravent, postant de temps à autre des articles et quelques interventions pour sauver les apparences. Nous serons bientôt en mesure de produire les preuves de sommes versées à Franck Thériaux par des collaborateurs de Calédonie Ensemble et même les preuves que Philippe Gomés et Philippe Michel donnent des directives de pilotage du site…

Un site totalement sous la coupe de Calédonie Ensemble

On est donc parvenu à établir que derrière les pseudos de certains auteurs d’articles, mais aussi des principaux commentateurs, se trouvent des chargés de mission de Calédonie Ensemble payés par la Province Sud et la Mairie de Nouméa et même des élus du parti de Philippe Gomés !

Un des contributeurs qui intervient fréquemment n’est autre que l’abominable Nicolas Vignoles qui sévit sous plusieurs pseudos, notamment JNC et Rita. En utilisant ce dernier pseudo, Vignoles fait croire que l’auteur des articles calomnieux et tordus qu’il rédige est une femme. La manœuvre est adroite car les mécontents s’évertuent à rechercher cette femme qui les traîne dans la boue… Certains indices nous permettent de penser que le pseudo « Rita » sert aussi à d’autres auteurs. Nous creusons, nous creusons…

Il faut se rappeler que Nicolas Vignoles a un passé peu glorieux, ayant sévit pendant une vingtaine d’années en déversant son fiel sur RRB et – disons-le – en « léchant le cul » de Jacques Lafleur et du RPCR sans retenue. Un mercenaire sans foi ni loi qui n’a pas hésité à changer de camp dès que l’étoile politique du « vieux » Lafleur a commencé à pâlir. Depuis, sa grande expérience de courtisan l’a amené dans le cercle de confiance de Philippe Gomés et à se faire élire à la mairie de Nouméa sur la liste de Sonia Lagarde dont il est un des adjoints. Preuve de son importance dans l’organigramme de Calédonie Ensemble, le bonhomme est aussi responsable de la communication à la mairie de Nouméa et à la Province Sud où il passe une bonne partie de son temps… à alimenter Calédosphère ! Les Calédoniens apprécieront sans doute qu’avec leurs impôts, on paye très cher ce personnage écœurant pour salir les gens…

Un autre adjoint à la mairesse de Nouméa – décidément bien mal entourée – Tristan Derycke, est un auteur assidu de Calédosphère sous le pseudo de Calcyt. Ce membre éminent de Calédonie Ensemble qui milite pour le dégel électoral, fait partie de ceux qui déversent régulièrement leur dialectique intolérante et raciste sur le web.

D’autres collaborateurs proches de Philippe Gomés et de Philippe Michel utilisent une partie de leur temps à faire de la désinformation et à manipuler l’opinion sur Calédosphère. Il s’agit de Bertrand Turaud, de Roger Kerjouan et de Tom Varennes, de simples mercenaires prêts à vomir sur n’importe qui pour un bon salaire.

Voici donc les premières révélations sur ce site qui est devenu une véritable imposture car il a cessé d’être un site indépendant pour devenir l’instrument de la stratégie de manipulation de l’opinion calédonienne de Calédonie Ensemble. On a tous pu constater la publication d’articles, parfois le jour même, d’événements ou de propos ayant eu pour théâtre le gouvernement, alors que les débats ont lieu à huis clos. Une confidentialité qui est bien le dernier souci de Philippe Germain qui passe les informations à ses collègues de Calédosphère dès qu’il a des comptes à régler. Bref, le bonhomme n’est pas capable de respecter les règles de fonctionnement de base de l’institution collégiale. Pas étonnant qu’il ait gagné le surnom de « bourrin »…

Nous continuons de travailler sur l’identité des Floyd, Clark, Inforétif, Jan-Loupe Pahune, Serpentar, Eric et autre Mouton noir et de tous ceux qui insultent et médisent à longueur de temps derrière leur pseudo. C’est un travail un peu fastidieux mais on ira au bout et ça promet d’être très intéressant… Certains s’apercevront alors que sur le net, il n’est pas vraiment possible de passer inaperçu…

http://decryptages-caledoniens.com/?p=71