Vous vous souvenez de Stella Liebeck, la dame qui avait porté plainte contre McDonalds parce qu’elle s’était brulée en se renversant du café sur les cuisses et qui avait gagné « des millions » en dédommagement ? Son nom est devenu un exemple de plaintes « n’importe quoi » contre des groupes industriels, dans l’optique de se faire des sous… (il existe même des Stella Awards qui récompensent la plainte la plus absurde) …

… et bien, il s’avère que son histoire n’est pas si simple que cela. Il est toujours bon de regarder les deux côtés d’une histoire. A 5:00 on vous montre des photos de ses cuisses brûlées, et on se dit que la plainte n’était pas si « absurde » que cela.