Déjà, lors de la saisie des serveurs de Megaupload, il y avait des vidéastes qui pleuraient leur données disparues… mais quand c’est une grosse entreprise qui perd tous ses mails et des documents de travail, ça fait tout de suite plus mal !!!!

L’affaire 2e2 a violemment secoue le secteur informatique anglais
[Droit-technologie.org 26/02/2013]
L’affaire 2e2 a violemment secoué le secteur informatique anglais. Du jour au lendemain, de très grosses sociétés se sont trouvées privées de leurs données en raison de la faillite du prestataire cloud. Elles ont eu le choix entre payer des sommes importantes pour récupérer leurs données, ou acheter une tonne de Kleenex pour pleurer. Analyse d’un risque insuffisamment pris en compte dans les projets de cloud.

On l’a déjà dit et on ne le répétera jamais assez : basculer son infrastructure informatique en mode cloud n’est pas un acte anodin. Il y a évidemment les aspects économiques de la décision. Les économies escomptées à court terme sont-elles réellement des économies si on les compare aux couts récurrents qu’implique cette architecture ? L’exercice doit être réalisé au cas par cas, car la réponse qu’apportera mon voisin n’est pas nécessairement la même que la mienne.

Il y a évidemment aussi les aspects juridiques, liés notamment à la protection des données à caractère personnel. Ce point a déjà fait l’objet de nombreuses études auxquelles nous renvoyons.

Il y a également l’aspect « risque » à prendre en compte, et c’est sur ce point que nous voudrions attirer l’attention aujourd’hui. En effet, le cloud implique une perte de contrôle sur la localisation des données, mais aussi sur les données elles-mêmes.

Cette perte de contrôle n’est pas toujours totale, mais on comprend bien que la société qui héberge sur ses propres serveurs l’ensemble de ses données et les sauvegarde régulièrement, exerce un contrôle plus proche sur celles-ci que son concurrent qui bascule en mode cloud.
Et si je perdais toutes mes données ?

http://www.droit-technologie.org/actuality-1577/cloud-la-perte-totale-des-donnees-est-possible-la-preuve-par-2e2-et.html

Publicités