[Greg Palast – TruthOut – 27/08/2012 – Traduction: Gregor Seither pour IES News Service]

La convention républicaine ouvre ses portes avec le discours d’un homme « qui devrait être en prison »

Cet article est basé sur les enquêtes publiées dans le nouveau livre de Greg Palast, « Billionaires & Ballot Bandits: How to Steal an Election in 9 Easy Steps  » (Milliardaires et Bourreurs d’urnes: Comment voler une élection en 9 étapes faciles – avec un avant-propos de Kennedy et des illustrations par le caricaturiste Ted Rall.

« Tim Griffin devrait être en prison. » C’est la conclusion de l’avocat des droits civiques Robert F. Kennedy Jr. après avoir passé en revue les preuves que je lui ai demandé d’examiner.

Mais Griffin n’est pas en prison: il est au Congrès. Et mardi, il sera le premier membre du Congrès choisi par le Parti Républicain pour ouvrir les débats lors de leur convention nationale.

On pouvait s’y attendre, je n’ai pas vu un seul article dans la presse américaine faisant mention du fait que, en 2007, Griffin a démissionné précipitamment du Ministère de la Justice, étant tombé en disgrâce, juste avant ce qui aurait pu (aurait dû) être sa mise en examen.

Selon Kennedy quelques autres personnalités devraient rejoindre Griffin dans le box des accusés: pour commencer, il y a aussi le patron de Griffin, l’homme que George W. Bush surnommé la « Fleur de Crotte » (Turdblossom) : Karl Rove.  Mais ce n’est pas la seule fleur odoriférante, il y a également Matt Rhoades, l’assistant de Griffin à l’époque.  Rhoades n’est pas en prison non plus. Il est le directeur de campagne du candidat à la présidentielle Mitt Romney.

Kennedy a analysé une enfilade d’e-mails hautement confidentiels que nous avons pu récupérer depuis l’intérieur du siège du Comité National Républicain à Washington. (Et si vous vous posez la question de savoir comment nous avons fait pour mettre la main sur les courriers électroniques privés de certaines sommités de la campagne électorale des Républicains, et bien c’est une autre histoire. Par contre, je peux vous certifier que ces mails ont été envoyés directement depuis l’ordinateur de Tim Griffin. Rove, qui est expert en informatique, se garde bien d’avoir un ordinateur qui lui soit attribué personnellement).

« Ce qu’ils ont fait est tout à fait illégal et ils le savaient mais ils l’ont fait quand même», m’a dit Kennedy.

Ce qu’ils ont fait s’appelle « voter caging », épurer les listes électorales des électeurs soupçonnés de ne pas voter dans le bon sens. Le Comité National Républicain a envoyé par milliers des lettres à des soldats, en recommandé, avec la mention « NE PAS FAIRE SUIVRE ». Quand ces lettres sont revenues sans avoir été remises au destinataire, les Républicains ont prévu d’utiliser ces enveloppes « épurées » comme preuve que l’électeur n’habite pas dans son district électoral et que donc son vote est « frauduleux » — puis ils annuleraient son vote.

Ainsi, un soldat stationné en Irak verrait son vote par correspondance invalidé — et il n’en saurait rien.

Ce genre de procédé n’est pas seulement pervers, c’est aussi un crime, une violation du Voting Rights Act élaboré par le défunt père de Robert Kennedy. C’est également un crime à cause des populations visées par les épurateurs du RNC: ils ne ciblent pas tous les soldats mais avant tout les soldats afro-américains et hispaniques, deux groupes de population connus pour voter traditionnellement plutôt Démocrate.

Mener une campagne pour empêcher des gens de voter sur la base de leur origine ethnique ou de leur couleur de peau est un crime qui vous mène droit en prison, normalement.

Mais les équipes de « Fleur de Crotte » ne se sont pas arrêtés aux soldats: ils ont aussi ciblé les universités accueillant majoritairement des étudiants Noirs (en profitant des vacances d’été), les personnes sans abri ou bien s’étant fait saisir leur maison à cause de la crise ( cf.  l’article « Aux USA on te saisit ton droit de vote en même temps que ta maison« ) ainsi que quelques districts électoraux où vivent majoritairement des juifs (traditionnellement, la communauté juive américaine vote plutôt Démocrate). En d’autres mots, le RNC s’attaque exclusivement aux districts électoraux susceptibles de voter pour l’autre camp.

Jugez par vous même. Voici l’une des « caging lists » de Griffin, ciblant les soldats stationnés sur la base navale aérienne de Jacksonville, en Floride.

Tripatouillage des listes électorales par le Comité National Républicain

Tripatouillage des listes électorales par le Comité National Républicain

Les e-mails sont datés de Août 2004, juste avant l’élection présidentielle. Ces pratiques d’invalidation des votes ont fait perdre plus d’un état au candidat John Kerry.

À l’époque, Rove était conseiller principal du président, Griffin était « Directeur de recherche » au RNC et sont traine-patin, Rhoades, était « Directeur de recherche sur l’opposition » (c’est à-dire fabricant d’accusations embarrassantes pour l’opposition).

Mais ils en ont fait encore plus. Rove et Griffin étaient engagés jusqu’au cou dans des procédures pour faire virer des procureurs fédéraux.

L’un d’entre eux, le procureur du Nouveau-Mexique, David Iglesias, m’a dit que deux actions illégales avaient été commises conjointement: le Capitaine Iglesias (il est officier de marine), lui-même membre du Parti Républicain, a déclaré qu’il a été viré de son mandat parce qu’il refusait d’obéir à la demande du RNC exigeant qu’il émette des mandats d’arrestation contre des citoyens innocents faussement accusés d’avoir menti lors de leur inscription sur les listes électorales. Iglesias a été horrifié par cette tactique qui rappelle les pires moments de l’Union soviétique. « Je pensais que j’étais un guerrier Jedi, mais il s’avère que je bossais pour le Seigneur des Siths »

Et donc, Karl Rove a dit à G.W. Bush de virer Iglesias ainsi que sept autres procureurs, y compris Bud Cummins, le procureur de l’Arkansas. Et à la place de Cummins, Bush a nommé… Tim Griffin.
Les choses s’améliorent avec un petit coup de pouce de Koch Industries.

Griffin refuse de répondre à nos questions, tout comme Rove, ou encore Rhoades l’homme de Romney. Aucun d’entre eux n’a envie de nous parler des épurations de listes ni de la chasse aux sorcières contre les procureurs indociles.

Qu’à cela ne tienne: J’ai ses e-mails personnels et le témoignage du Capitaine Iglesias. Cela a été suffisant pour que, en 2007, la BBC diffuse un documentaire qui racontait en détail, preuves à l’appui, le tripatouillage des listes électorales et la mise à l’écart des procureurs récalcitrants.

Le lendemain de la diffusion du documentaire, Tim Griffin a démissionné de son poste de procureur fédéral de l’Arkansas. Il était en larmes.

Mais les larmes de Tim ont vite été essuyées – par les frères Koch. En 2010, Koch Industries a fait un don de 167 183 US$ pour soutenir la campagne de Tim Griffin au Congrès. Pour 167 183 US$ le député américain moyen acceptera en échange de vous laver votre voiture — avec la langue.

Tim a donc remporté la circonscription de Little Rock, en Arkansas, et le voici donc à Tampa pourla convention nationale. Malgré le fait qu’il est un bleu-bite inconnu issu d’un Etat qui n’a pas d’effet levier dans la course à l’investiture, c’est pourtant lui qui a reçu l’insigne honneur de faire le discours d’ouverture devant l’ensemble des délégués Républicains.

Et maintenant vous savez pourquoi: au Congrès, Griffin est le porte-flingue « numéro un » de Karl Rove, 100% propriété de et au service de Koch Industries.

Et pourquoi les Koch se sont ils montrés aussi prévenants pour Griffin quand il est tombé de son piédestal ? Réponse: à cause des services que Griffin leur rend.

Parmi d’autres services rendus, il y a le fait que Griffin est le premier défenseur au Congrès du projet de Pipeline-XL — un projet fétiche de Koch Industries qui leur permettra d’engranger quelques milliards supplémentaires.

Mais, attendez ! Koch Industries n’a aucune part dans l’entreprise chargée de construire la Pipeline-XL et ils ne sont pas non plus propriétaires des sables bitumineux canadiens qui l’alimenteront. Alors quelle est leur part dans tout cela ?

Eh bien, c’est une autre histoire que vous pourrez lire au chapitre « XXXL Pipeline » dans l’ouvrage « Billionaires & Ballot Bandits: How to Steal an Election in 9 Easy Steps » qui sortira le 18 Septembre prochain. Tous les bénéfices de la vente de ce livres seront intégralement reversés à la fondation sans but lucratif « Palast Investigative Fund » qui mène l’enquête sur les tripatouillages électoraux et défend le droit de vote des citoyens.

http://www.gregpalast.com/


Greg Palast, expert financier et en règlementation, est l’auteur de « Armed Madhouse: Strange Tales and Sordid Secrets of a White House Gone Wild » – dont de larges pans ont été traduits ici [voir ci-dessous]. Ses documentaires d’investigation réalisés pour BBC Television et Democracy Now viennent de paraître en DVD sous le titre: Palast Investigates : From 8-Mile to the Amazon, on the Trail of the Financial Marauders.
Visitez son site pour recevoir ses enquêtes (en anglais) : http://www.GregPalast.com

Textes de Greg Palast sur Libertes & Internets (sélection):

https://libertesinternets.wordpress.com/category/observatoire-de-lempire/greg-palast/

Sur la question des élections : extraits traduits de « Armed Madhouse »

COMMENT LE PARTI RÉPUBLICAIN VA TRUQUER LES ÉLECTIONS DE 2008…
https://libertesinternets.wordpress.com/2008/01/08/greg_palast_the_theft_of_2008/

U.S.A. : COMMENT EMPÉCHER LES ÉLECTEURS DU PARTI DÉMOCRATE DE VOTER ?
https://libertesinternets.wordpress.com/2008/01/09/usa-comment-empecher-les-electeurs-du-parti-democrate-de-voter/

ELECTIONS USA : COMMENT FAIRE DISPARAÎTRE SIX MILLIONS D’ÉLECTEURS… SURTOUT LES BASANÉS
https://libertesinternets.wordpress.com/2008/01/13/elections-usa-comment-faire-disparaitre-6-millions-delecteurs/

COMMENT VOLER UNE ÉLECTION ?
https://libertesinternets.wordpress.com/2008/10/27/comment-voler-une-election/

GREG PALAST : EN MATIÈRE D’ÉLECTIONS LES ETATS-UNIS SONT UNE RÉPUBLIQUE BANANIÈRE
https://libertesinternets.wordpress.com/2008/10/16/greg-palast-en-matiere-delections-les-etats-unis-sont-une-republique-bananiere/

Sur le Vénézuéla

L’ASSASSINAT DE HUGO CHAVEZ : CLÉS POUR COMPRENDRE
https://libertesinternets.wordpress.com/2007/11/23/lassassinat-de-hugo-chavez-cles-pour-comprendre/

VENEZUELA : L’ASSASSINAT D’HUGO CHÁVEZ, PAR GREG PALAST.
https://libertesinternets.wordpress.com/2008/01/04/venezuela-l%e2%80%99assassinat-d%e2%80%99hugo-chavez-par-greg-palast/