[Emmanuel Ratier – Faits & Documents n°333- 15 Avril 2012]

Suzanne Buse, nouvelle présidente d’Amnesty International aux États-Unis, apparaît comme étroitement liée au gouvernement de Barack Obama, qui prend ainsi le quasi-contrôle de cette organisation humanitariste. Elle fut en effet secrétaire adjointe pour les organisations internationales au ministère des Affaires étrangères durant l’ère Bill Clinton et avec Barack Obama. Entre-temps, elle travailla pour le Wall Street Journal, la Century Foundation, le Center for American Progress et le Council on Foreign relations. On lui doit le concept de « pouvoir intelligent » particulièrement utilisé lors des « révolutions de couleur », en fait contrôlées par les services secrets américains.

http://www.faits-et-documents.com

Advertisements