Vous allez sur un site et un pop-up vous dit « attention vous avez un virus, cliquez ici pour vous en débarasser »… faut vraiment être con pour cliquer.

De plus, si vous avez l’intelligence d’installer l’extension Web of Trust, vous serez averti de la présence de ce « virus » (pour faire simple) avant même d’arriver dessus… et c’est gratuit, contrairement aux outils de Intego qui a tout à gagner à vous faire paniquer…

Bref, six alertes virus/troyan en 15 ans, il n’y a pas vraiment de quoi se prendre le chou… mais bon, un nomme averti en vô deu.

[Rénald Boulestin – Silicon.fr – 26/05/2011]

Le cheval de Troie MacDefender a fait son apparition sur Mac OS X il y a de cela quelques semaines. C’est précisément le 2 mai qu’Intego, éditeur français de logiciels de sécurité Internet et de protection de données pour Mac OS X, l’a découvert. Il s’agit bien d’un cheval de Troie (trojan) et non d’un malware de type phishing (hameçonnage) ou encore d’un virus (il ne se reproduit pas de lui-même). Afin de ne pas l’installer sur votre machine, il convient de comprendre comment MacDefender se présente.

C’est en allant sur certains sites Internet que vous ferez sa rencontre. Une aide vous sera alors proposée pour effacer un prétendu virus qui aurait infecté votre système d’exploitation. Et c’est précisément en acceptant cette ‘aide’ que vous installerez le trojan MacDefender (qui peut également se présenter sous d’autres noms : MacSecurity ou encore MacProtector) si votre Mac tourne sous Mac OS X (10.4, 10.5 ou 10.6 selon le support d’Apple). Les hackers ont de surcroît utilisé des techniques de SEO (optimisation dans les moteurs de recherche) afin de positionner les sites malveillants qui l’exploitent en tête de nombreux résultats de recherche.

Dès lors, des fenêtres de type pop-up à caractère pornographique apparaîtront sporadiquement sur votre écran et malveillance ultime, vous serez invité à payer l’aide offerte par cet «anti-virus» en donnant votre code de carte bleue. Les consignes d’Apple pour éviter d’installer malencontreusement ce malware ou bien pour l’effacer se trouvent sur le site du support d’Apple. Quant à la mise à jour de Mac OS X, elle détectera automatiquement MacDefender et l’effacera. Elle avertira également les utilisateurs lorsque ceux-ci seront sur le point de télécharger le cheval de Troie.

MacDefender n’est pas le premier, ni le dernier, agent malveillant à sévir sur Mac OS X. On pense à AppleScript.THT (2008) et plus récemment à Boonana (octobre 2010). C’est le succès d’un système d’exploitation qui fait qu’il est plus ou moins «convoité» par les hackers. On le voit avec l’OS mobile Android de plus en plus victime de chevaaux de Troie, virus et autres escroqueries à l’hameçonnage.

http://www.silicon.fr/apple-reagit-face-au-cheval-de-troie-macdefender-52335.html