Interessant… parce que ça peut aussi servir ailleurs que sur la Place Tahrir. Pour une fois que la CIA fait quelque chose d’utile… c’est amusant de voir Emmanuel Ratier et Thierry Meyssan défendre des dictateurs comme Moubarak ou Assad🙂

Le manuel des émeutiers égyptiens 

[Emmanuel Ratier – Faits & Documents n° 310 – Février 2011]

Nul n’est besoin d’être un expert pour savoir que la diplomatie américaine a largement poussé l’armée tunisienne à lâcher le président Ben Ali et favorisé la supposée « révolution du jasmin », qui rappelle, par nombre d’aspects, les « révolutions oranges » orchestrées par la CIA et des ONG américaines dans les pays de l’ex-bloc soviétique. Il en est de même en Égypte (même si le lobby sioniste aux États-Unis est rapidement intervenu pour freiner un processus qui risquait de déstabiliser, dans un sens plus radical, tous les voisins d’Israël).

Barack Obama a détaché un envoyé spécial au Caire, le très influent homme de l’ombre Franck Wisner, fils du fondateur de la CIA et des réseaux Gladio (Fils du cofondateur de la CIA et des réseaux Gladio, il a épousé Christine de Ganay, la seconde épouse de Pal Sarközy. Connaissant parfaitement Nicolas Sarközy, c’est l’un de ses propres fils qui fut le porte-parole du candidat à la présidence ).

Google a aussi révélé s’être associé avec Twitter pour mettre au point un système permettant aux Égyptiens d’envoyer des messages sur les blogs par téléphone, en contournant le blocage d’Internet.

Cela ne suffisait sans doute pas encore et de véritables « opérations noires », orchestrées par les agents américains, ont été conduites comme la distribution d’un parfait petit manuel de l’émeutier, à la fois en langue arabe et en langue anglaise, intitulé How to Protest Intelligently, rappelant fortement les manuels du même type utilisés par la CIA au Nicaragua ou au Panama.

Manuel complet en Arabe à télécharger ici: http://www.libertes-internets.net/archives/docs/EgyptianRevolutionManual.pdf

Traduction approximative ici: http://www.businessinsider.com/egypt-activist-plan-2011-1

En voici quelques pages.

Sur la couverture du manuel , il est conseillé de diffuser ce manuel par courriel ou en photocopies, et d’« éviter qu’il tombe entre les mains de la police ou de la sécurité d’État » (cette dernière expression au demeurant typiquement américaine).

Sont ensuite données des consignes simples, pouvant être comprises par tout manifestant et pouvant être reprises en slogans :

  • 1) la chute du régime d’Hosni Moubarak et de ses ministres.
  • 2) La fin de l’état d’urgence (Emergency Law).
  • 3) la liberté.
  • 4) La justice.
  • 5) La formation d’un nouveau gouvernement, non-militaire, ayant les intérêts des Égyptiens au coeur.
  • 6) L’administration constructrice de toutes les ressources égyptiennes.

Une espèce de programme minimal pouvant être accepté par tous.

Suivent ensuite les grands axes de la « désobéissance civile » :

  • 1) La prise des principaux bâtiments des différents ministères.
  • 2) L’établissement de liens avec les membres des forces de police et de l’armée et tenter de les faire basculer du côté du peuple.
  • 3) La protection de « nos frères » et de « nos soeurs » dans la « révolution ».

Arrivent ensuite les techniques de prise du pouvoir :

  • 1) occuper avec ses amis et ses voisins les artères résidentielles le plus loin possible de l’endroit où se trouvent les forces de sécurité.
  • 2) crier des slogans au nom de l’Égypte et de la liberté du peuple (il est même précisé de crier des « slogans positifs »).
  • 3) Encourager les autres résidents des immeubles à se joindre aux manifestations (avec toujours un « langage positif »).
  • 4) Aller dans les rues principales en groupes le plus important possible pour constituer des rassemblements impressionnants.
  • 5) Bloquer les principaux immeubles gouvernementaux, en hurlant des slogans « positifs », dans le but de s’en emparer.

Suit ensuite des schémas de base comme celui-ci :

Manuel de l'insurrection egyptienne - rédigé par la CIA

Manuel de l'insurrection egyptienne - rédigé par la CIA

Voici aussi la panoplie du parfait manifestant : rien ne manque en c o n s e i l s simples : port d’un sweat-shirt à capuche pour cacher sa tête et se protéger des gaz, un couvercle pour se protéger des coups de la police, des gants en plastique pour protéger la peau des gaz, un chèche et des lunettes contre les gaz et pour dissimuler son visage, une bombe de peinture pour les slogans ou à utiliser contre la police, une rose comme symbole de paix, des chaussures de sport pour courir plus vite et ne pas déraper, etc.

Manuel de l'insurrection egyptienne - rédigé par la CIA

Manuel de l'insurrection egyptienne - rédigé par la CIA

Arrivent ensuite les véritables techniques de guérilla, comme ici les points faibles des véhicules blindés de sécurité : peindre les caméras de sécurité ou les pare-brise des véhicules, jeter des sacs remplis de savon liquide pour faire déraper les camions, etc.

Manuel de l'insurrection egyptienne - rédigé par la CIA

Manuel de l'insurrection egyptienne - rédigé par la CIA

http://www.faitsetdocuments.com