La différence entre la gauche et la droite, c’est que la droite ne cède jamais rien, elle…

[Sam Smith – Undernews – 11/04/2011 – Trad. Gregor Seither]

Monsieur le Président, je suis vraiment désolé d’avoir été aussi obtus de par le passé. Maintenant, je comprends ce que vous vouliez dire. Jusqu’à l’accord obtenu de justesse sur le budget dans la nuit de vendredi dernier, je n’avais jamais vraiment compris l’importance de concepts que vous avez mis en avant pour défendre les amendements apportés au budget de la Nation. C’est vrai, comment pouvais-je ne pas saisir l’importance d’une stratégie privilégiant le débat poli entre adultes censés, le soutien bipartisan, la modération ou encore le simple fait de calmer les ardeurs d’une bande de brutes haineuses en renonçant à tout ce que vous avez promis à vos électeurs.

Je vais essayer de m’amender à l’avenir. A partir de maintenant, je vais me contenter de défendre des politiques qui ont au minimum un soutien majoritaire dans le peuple américain. J’espère que le président Obama, et les médias qui admirent tant sa capacité à s’élever au-dessus de la mêlée, se joindront à moi.

En conformité avec cette décision, je propose pour commencer que nous placions tout en haut de l’ordre du jour les points suivants, dont toutes les enquêtes d’opinion prouvent qu’une majorité d’Américains les soutiennent:

– Le droit des homosexuels à se marier
– Un retrait rapide de nos soldats du bourbier en Afghanistan
– La légalisation du cannabis
– L’abolition du statut légal permettant à une entreprise de se déclarer personne morale (et donc verser des contributions politiques)
– Une plus forte taxation des riches
– L’arrêt des coupes dans la budget de la sécurité sociale.
– L’abolition de la peine de mort.

Monsieur le Président, voulez vous vous joindre à nous, simples citoyens Américains, pour « avoir un débat poli entre adultes censés » sur ces questions?

Et si vous ne voulez pas, est-ce que vous pourriez nous indiquer quels sont les programmes que nous devons menacer d’abolition pour que enfin vous daignez nous prêter attention ? Désolé, nous ne sommes pas encore habitués à ce concept de « débat poli entre adultes censés », on fait de notre mieux pour comprendre…

http://prorevnews.blogspot.com/2011/04/morning-line-mending-my-ways.html