LE FN ? CA N’A RIEN CHANGÉ POUR NOUS !

[Intox 2007 – 23/03/2011]

Viens ensuite un témoignage d’un électeur FN qui voit des polonais partout et les autres en italie la bas … et qui ne comprend pas que sa femme de ménage qui fait 2 heures par jour et qui part au Portugal quand même en vacances pour 2 mois.Il termine de manière laconique: On est peut être trop con et pis c’est tout.

C’est un vrai philosophe, 2e coup de mépris dans ta face toi l’auditeur qui t’est peut être reconnu. Notre idole des matinales de France Inter se permet alors ça:  Même si on a pas le droit de dire que c’est des gros cons, c’est quand même bien imité.  La voilà qui ose. Et elle ressort gros con dans la phrase suivante.

Et si au lieu de les dénigrer,  elle faisait un peu de pédagogie ? Si elle ne sait pas elle pourra demander à sa propre femme de ménage  : Monsieur, votre femme de ménage ne fait pas que 2h de travail chez vous. Elle a plusieurs employeurs, donc se balade de travail en travail. Et son mari, il doit travailler aussi. Voilà pas de mystère pour expliquer son voyage pour aller en vacances au Portugal sans doute chez des parents au lieu d’un club de vacances hors de prix comme votre voisin.

Et dans le même genre, suffit de les écouter ces gens qui votent FN. Tiens Médiapart ou Marianne2 en ont cité quelques uns. Allons voir un peu ce qui se raconte. A chaque fois, dans les verbatim,  on a toujours sous nos yeux un argument du genre « eux ils ont le RSA et moi j’ai droit à rien » Et expliquer que, non on ne vit pas comme un roi avec le RMI ou le RSA : C’est 411 euros par individu (si bénéfice des APL[1] sinon c’est 470€). Un couple avec 2 enfants bénéficie alors de la somme de 842 euros.  Et que si ça se trouve le plaignant pro-FN a peut être droit à des prestations et ne le sait pas, ou ne s’est pas renseigné. En tout cas à ce niveau, je vous le dit on ne roule vraiment pas sur l’or et chaque euro dépensé doit l’être avec parcimonie[2] .

Tout comme ce n’est pas Byzance, avec les allocations familiales qui sont attribuées sans conditions de ressources ou avec les APL (aides aux logement ). Suffit de se renseigner un peu.

Tous les exemples vus à la TV ou dans la presse, sont liés à des fraudes en nombre limités et souvent récupérées (sinon on vous le montrerait pas à la TV hein). Ces fraudes c’est quoi aussi : du travail au noir comme on dit, du black, des cotisations URSAFF pas payées: ça représenterait 10 milliards par an. Et là c’est la faute des étrangers ? Qui paye les cotisation URSAFF: l’employeur. Qui contrôle tout ça ? la sécu, qui est au gouvernement depuis 2002 : l’UMP.

Exemple d’employeur bien français de chez nous qui a un impayé URSAFF : Le front National. 200 000 euros . C’est con non ? Suffit de chercher un peu pour trouver des fraudeurs bien gaulois que les pénibles Français de souche ne dénonceront jamais !

Ensuite cette dame là dans sa radio, manifestement elle ne sait pas ce qui se passe au delà du périphérique et sous les 2000 euros de revenus c’est qu’elle est myope. Myope comme beaucoup de journalistes parisiens et autres experts donneurs de leçons, elle devrait s’interroger sur le vote contestataire. Ils ne comprennent pas que ce vote contestataire est là pour secouer le système. C’est le signal d’alarme qu’ils agitent ici ou là. Par ce que tous ne sont pas des racistes à la petite semaine. Il faut comprendre les mots: « on a essayé la gauche, et la droite : ça n’a rien changé pour nous. Donc on va essayer le Front National ».

Et donc l’essentiel est dans le ça n’a rien changé pour nous. Voilà le problème.  Donc cesser la prolophobie et la gauche[3] doit se retoucher les manches. Ce que je répète à longueur de billets. Et parfois il suffit de peu, pour que ça aille mieux et donc sortir de la mouise qui fait voter FN: Voilà un témoignage trouvé sur médiapart:

«Marine, quand elle parle des petites entreprises, elle comprend, elle nous défend. Sarkozy a eu de bonnes idées, mais on n’a pas vu les résultats, ça a profité aux grandes entreprises et aux grandes surfaces.» «En face de chez nous, il y a une HLM, raconte-t-elle. Ils ont des fauteuils, des voitures luxueuses, ils profitent de la banque alimentaire mais ils ont des choses que nous on ne peut pas avoir. Des Kinder par exemple. Moi je peux pas en acheter aux enfants, c’est trop cher.»

Oui, vous avez bien lu, le problème c’est un « dessert » à 5 euros pour les gamins!  Comprenez l’étendue du problème pécuniaire: ça n’est plus possible quand il reste 15 euros pour finir le mois.  Par ce que ces 5 euros, c’est 4 paquets de riz chez Lild, donc des repas assurés pour une semaine.

Mettez vous ça dans votre tête ! Et quand on est dans cette condition là, après avoir connu meilleur on tombe facilement dans le doute dès qu’on voit quelque chose de neuf et de beau ailleurs ou dans son propre quartier. Et là arrive le technocrate anti-euros qui vous dit « C’est l’escroquerie du siècle! Il faut revenir au franc, ça ne coûtera ce que ça nous coûtera!». Faudra faire alors de la pédagogie sur la sortie de l’Euro en terme de profits pour les salopards dénoncés par le même FN. Grosse incohérence soit dit en passant.

D’autres l’ont déjà écrit: les classes populaires seront la solution de l’élection de 2012 , par ce que ces gros cons là comme dirait l’andouille radiophonique ont constaté un truc simple :

«Le plus de Marine, c’est le social. Elle s’est démarquée du discours libéral du FN d’il y a quinze ans.» «Il faudrait de vrais services publics. Mais aujourd’hui, La Poste, EDF, c’est privatisé.»

Et là nos petites têtes radiophoniques et autres adeptes de tribunes creuses vont devoir comprendre un truc: Ces « gros cons » là, ils demandent du social. Mais dites moi y’avait pas autrefois un parti ou deux qui tenaient un discours social et qui sont encore officiellement partisans d’une république sociale ? Pouvoir d’achat, services publics : Mince, une demande de collectif chez des gros cons vus uniquement que comme des racistes et des ploucs par des donneurs de leçons.. Tout ça après des positions du FN ultra-libérales dans les années 90.

Croyez moi, certains risquent de se trouver dans de drôles de situations en 2012. Et pour conclure, je recycle un twitt de Guy Birenbaum citant Victor Hugo : « Dans ce moment de panique, je n’ai peur que de ceux qui ont peur« .

http://www.intox2007.info/index.php?post/2011/03/23/gros-con-ca-n-a-rien-change-pour-nous-