[Le Figaro – Sophie de Ravinel – 28/02/2011]

Vénussia Myrtil est un sujet sensible. L’étudiante en psycho de 21 ans a tout du profil altermondialiste : la couleur de peau métissée – mi-Ariégeoise, mi-Guadeloupéenne -, le piercing sur l’arcade sourcilière et tout un tas d’idées libérées sur la sexualité. La jeune femme a milité au Nouveau Parti anticapitaliste d’Olivier Besancenot et, à l’époque du lycée, aux Jeunesses communistes révolutionnaires (JCR). Mais désormais, Vénussia Myrtil est encartée au Front national. Elle estcandidate aux cantonales dans les Yvelines, à Aubergenville. Elle tutoie «Marine» (Le Pen) et vouvoie «Le Pen», Jean-Marie.

La militante est assez vite devenue une sorte d’icône dans l’entourage de la nouvelle présidente du FN qui la présente comme un gage d’évolution de son parti. Pendant la campagne, les anti-Marine se sont déchaînés contre le profil atypique de l’ex-militante d’extrême gauche. Mais son parcours fait mouche, comme celui du jeune délégué suspendu de la CGT Fabien Engelmann, ex-militant de Lutte ouvrière passé au NPA et désormais candidat du FN à Algrange (Moselle).

Nouvelles adhésions de jeunes

Vénussia et Fabien – qui est défendu par Me Gilbert Collard dans son dossier de suspension de la CGT – se sont rencontrés vendredi au Salon de l’agriculture autour de Marine Le Pen.

Vénussia Myrtil s’est engagée avec la JCR «pendant les manifs contre les réformes Darcos », entraînée là «par une copine de lycée» et séduite par le côté «communautaire» des jeunes, «décidés à se battre contre les gros patrons et pour plus de justice sociale». Au NPA, qu’elle a côtoyé à partir de 2009 sans avoir été encartée, le souvenir de ceux qui l’ont connue reste focalisé sur une furieuse dispute au sujet du colonialisme. «Leur côté internationaliste m’a gonflée, dit-elle aujourd’hui. J’ai pas aimé non plus les prières en arabe dans la rue pendant les manifestations propalestiniennes, ça a été la goutte d’eau… Je me suis tiréeRapidement, cette jeune femme dont la mère a déjà fait le saut du PCF au FN est séduite par le discours «social et patriote» de Marine Le Pen.

«Je croyais que des fachos allaient me casser la gueule, j’ai été bien accueillie.» En particulier par la vice-présidente du FN Marie-Christine Arnautu, qui coache de près la jeune militante et son discours… «Elle a le droit d’être pour le mariage homosexuel et favorable à l’adoption par des couples homos, c’est son affaire, explique avec prudence Nathalie Pigeot, responsable du Front national de jeunes, mais cela n’en fait pas la position du FN. Nous ne sommes pas dans une utilisation marketing de son image», jure-t-elle. Le FNJ revendique plus de deux mille adhésions de jeunes depuis la mi-janvier dont «beaucoup» viendraient de la gauche ou de l’extrême gauche.

À LO, parti d’origine de Fabien Engelmann, on dénonce la «véritable dérive» d’ouvriers qui «se sont fait abuser par la démagogie lepéniste» d’un parti «socialement du côté de la bourgeoisie». «Depuis l’arrivée de Marine Le Pen, ils mettent en musique ces cas exceptionnels de passage d’un extrême à l’autre par des gens désorientés», note Éric Coquerel, du Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, qui ajoute : «En gage de défense de la laïcité, ils ne font que pourchasser une religion

http://www.lefigaro.fr/politique/2011/02/25/01002-20110225ARTFIG00644-venussia-myrtil-transfuge-du-npa-et-candidate-fn.php