Commentaire de Hichem : Bravo Fadela ! Quel beau parcours ! Lécher le cul des puissants, y a pas à dire, ça rapporte ! Et dire que j’ai soutenu « Ni Putes Ni Soumises », putain, j’ai un goût de pourri dans la bouche…  Ose seulement montrer le bout de ton blouson dans ma cité, et tu verras la fête qu’on va te faire…

Quelqu’un peut-il nous citer UNE SEULE chose realisée par Fadela Amara lorsqu’elle était Secrétaire d’Etat à la Ville ? Elle n’était rien d’autre qu’un alibi, un trophée de chasse sur la cheminée de Sarkoko…

Fadela Amara. Symbole d’un État partisan vendu aux coteries, l’ex-secrétaire d’État à la Ville a été faite chevalier de la Légion d’honneur dans la promotion du 1er janvier mais également, de par la grâce des ministres UMP Xavier Bertrand et Roselyne Bachelot (agissant évidemment sous ordre de Nicolas Sarközy), inspectrice générale des Affaires sociales «au tour extérieur», c’est-à-dire sur pur choix politique. Ce qui permettra à cette supposée titulaire d’un simple CAP de comptabilité (qu’elle n’a jamais en réalité passé, cf. Elle, 29 septembre 2003) de toucher la bagatelle de 8000 euros par mois (plus frais) sans avoir pratiquement rien à faire. On rappellera que cette ex-élue socialiste (à la mairie de Clermont-Ferrand) avait monté, pour le compte du PS, l’association satellite Ni Putes ni soumises.