Les banques vivent déjà grâce à l’argent de la drogue… « non olet » comme disait l’empereur Vespasien.

On comprend mieux pourquoi personne n’a intérêt à ce que Ben-Laden se fasse attraper, il aurait trop de trucs génants à raconter. Souvenez vous des soldats britanniques arrêtés en 2004 par la police irakienne entrain de poser des bombes sur un marché de Bassorah et libérés à coups d’obus de char par leurs petits copains…

S’adressant à ses pairs, Lord James of Blackheath, un ancien banquier de renom membre des Conservateurs, a révélé qu’il avait été impliqué dans le blanchiment de milliards de livres provenant de l’argent du terrorisme, en particulier celui de l’IRA et de divers terroristes d’Afrique du Nord, en accord et même à la demande de la Banque d’Angleterre.

« Je dispose d’une des plus grandes expériences dans le blanchiment d’argent du terrorisme et de l’argent sale qui soit à la City. J’ai eu sous ma responsabilité des milliards de livres de l’argent du terrorisme. Mon plus gros client était l’IRA, et je suis heureux de dire que j’ai réussi à blanchir plus d’un milliard de son argent. J’ai eu également de nombreux contacts avec des terroristes d’Afrique du Nord, [NdL&I : des noms, des noms !] mais ceux-ci étaient d’une nature plus nauséabonde, et je ne veux pas en parler parce que c’est toujours une question de sécurité nationale […] je m’empresse d’ajouter que ce ne serait pas une bonne idée de faire intervenir la police parce que j’appellerai immédiatement la banque d’Angleterre en tant que témoin pour ma défense, étant donné que c’est elle qui m’a chargé de m’occuper de ces problèmes. »

Belfats Telegraph – 04/01/2011 : Conservative peer Lord James of Blackheath: I’m a money washer, not a money launderer

Discours de Lord James of Blackheath: http://www.youtube.com/watch?v=QaA-5_IjkeE