La « Tea Party » ce n’est rien d’autre que cela… des blancs apeurés qui voient leur mode de vie laminé par la crise, ils croyaient faire partie du club, ils se font rire au nez par le 1% de riches qui s’en sort pendant que eux n’arrivent plus à payer les traites…

Et déjà les appel à l’homme fort se font entendre, on agite la croix et le drapeau, on cible les boucs émissaires, les ennemis intérieurs sur lesquels on va nous laisser nous défouler, histoire de nous distraire et nous éloigner de la vraie source des problèmes… (Tim Carr)

[Great America – le blog des correspondants de Libération aux Etats-unis – 15/12/2010]

Pour « comprendre » un peu mieux le geste de Clay Duke, voici aussi les explications de sa femme. Rebecca Duke indique qu’il prenait des médicaments, apparemment pour trouble bipolaire, et confirme qu’elle essayait, en vain, de retrouver un emploi. Selon elle, l’époux au pistolet voulait aussi faire passer un message politique: « Il essayait de dire que le monde est trop centré sur l’argent, on ne se soucie plus les uns des autres ». Elle dit aussi quelque chose qui semble essentiel et que l’on entend beaucoup ces temps-ci dans les banlieues appauvries de l’Amérique: « On voudrait récupérer notre classe moyenne, on le mérite autant que les riches ».

http://washington.blogs.liberation.fr/great_america/2010/12/sa-femme-est-vir%C3%A9e-il-ouvre-le-feu-vid%C3%A9o.html?xtor=EPR-450206