[Gregor Seither – IES News Service – 12/12/2010]

Anna Ardin, l’une des deux plaignantes dans l’affaire de viol contre le co-fondateur  de WikiLeaks  Julian Assange a quité la Suède et semblerait ne plus coopérer ni avec la justice suédoise ni avec son avocat dans cette affaire judiciare et médiatique, selon des sources proches de l’enquête. « Elle a disparu de nos radars » a expliqué un membre de l’équipe légale.

Cette « disparition » se produit  au moment où Julian Assange est emprisonné en Grande-Bretagne, dans l’attente d’une éventuelle extradition vers la Suède (ou bien, comme il le craint, un « détournement d’expulsion » qui le livrerait aux Etats-unis, dont les autorités politiques ont juré de « lui faire la peau » voir de « l’envoyer à Guantanamo »). Un des candidats à l’investiture du Parti Républicain, Mike Huckabee, a déclaré Samedi dernier, au Texas, que « pour Assange, le seul traitement est l’exécution, toute autre solution serait trop douce ». Quand à la candidate Républicaine de 2008, Sarah Palin, elle a appelé « nos petits gars des Opérations Spéciales à trouver Assange et à lui régler son compte afin de restaurer l’image de l’Amérique dans le monde. »

Simutanément,  la légalité des accusations de la justice est mise en question – selon les avocats d’Assange, la demande d’extradition d’Assange n’est fondée sur aucun argument juridique – mais surtout, Assange se voit recevoir un soutien inattendu : un certain nombre des grands noms du féminisme occidental ont lançé une campagne pour éclaircir les accusations portées contre Assange. Des figures respectables de la lutte contre les violences faites aux femmes comme Naomi Klein, Naomi Wolf, ainsi que l’ONG européenne « Women Against Rape », ont toutes publié des communiqués remettant en cause la procédure judiciaire enclenchée contre Assange.

Anna Ardin également connue sous le nom de Anna Bernardin, a quitté la Suède pour aller vivre dans les Territoires Occupés de Cisjordanie (Palestine) où elle a rejoint un groupe chrétien qui milite pour la réconciliation entre Palestiniens et Israéliens. Elle vit désormais dans la petite ville de Yanoun, située à deux pas du Mur de Séparation construit par Israël. La ville palestinienne est constamment attaquée et harcelée par des colons juifs radicaux et de nombreux groupes de soutien aux Palestiniens s’y rendent pour protéger les agriculteurs quand ceux-ci vont dans leurs champs.

Anna Ardin ne semble plus répondre aux appels téléphoniques ni aux emails ou messages Twitter. Son blog est néanmoins toujours alimenté (après une interruption de 3 semaines) et son profil Twitter est à nouveau actif, après un silence de plusieurs semaines…. les remarques de Mme Ardin sont empreints d’une certaine ironie d’ailleurs. Ainsi, sa dernière entrée dit:

Agente de la CIA, féministe enragée / baiseuse d’Arabes, fondamentaliste chrétienne amatrice de musulmans, mal baisée frigide & femme décue, amoureuse d’un homme, est-ce que l’on peut être tout cela en même temps …

https://twitter.com/annaardin