C’est amusant que les médias s’offusquent de cette histoire. D’un côté ils ne cessent d’attaquer la notion même de « Service Public » financé par le contribuable, (car les journalistes font partie de la classe privilégiée qui ne supporte plus de payer des impôts)…  et de l’autre ils hurlent au scandale quand les pompiers du Tennesse appliquent le même raisonnement.

L’avenir de la société capitaliste, c’est la barbarie du haut Moyen-Age: si tu as de l’argent, tu peux acheter le confort et la sécurité. Si tu n’en as pas, tu es dépendant du bon vouloir de la charité (à condition qu’il y ait encore, dans le futur, une notion de morale chrétienne « aide-ton-prochain ») ou alors tu crèves, ta maison brûle, aucune justice ne te défend…

Bref… c’est bien ce qu’on vous disait depuis 150 ans: le socialisme ou bien la barbarie.

[Libération 08/10/2010]

Ce fait divers est une belle illustration du monde libéral voulu par un certain nombre d’Américains, et notamment le très à la mode Tea Party. Dans le comté d’Obion au Tennessee, les pompiers ont laissé brûler la maison d’un résident… qui n’avait pas payé une taxe annuelle de 75 dollars requise ici pour s’assurer leurs services. Gene Cranick a eu beau supplier et proposer de payer tout ce que demanderaient les pompiers pour sauver sa maison, ceux-ci ont contemplé l’incendie les bras croisés. Ils ne sont intervenus que pour protéger une demeure voisine, dont le propriétaire avait bien payé son dû.

Pour tous ceux qui ne croient pas ce qu’ils sont en train de lire, voici les images :

Cet incendie illustre parfaitement la philosophie du Tea Party, souligne Robert Creamer, sur le site du Huffington Post. Un des gourous du Tea Party, Glenn Beck, a d’ailleurs déjà défendu la logique simplissime des pompiers du comté d’Obion: « Si tu paies tes 75 dollars au début de l’année, les pompiers éteindront l’incendie. Si tu ne paies pas tes 75 dollars, ils ne l’éteindront pas ». »S’ils font une exception pour cette maison, qui voudra encore payer ses 75 dollars? » plaide Glenn Beck.

C’est la « vision conservatrice », « du chacun pour soi » qui est à l’oeuvre dans ce comté du Tennessee, résume aussi le blog ThinkProgress. Rappelant qu’il existe tout de même aux Etats-Unis une autre conception, progressiste, du gouvernement, selon laquelle le « rêve américain » doit être accessible à tout un chacun, quelque soit sa race, sa religion ou sa situation économique. Là encore, vous avez bien lu: des pompiers au service de tous, cela relève maintenant du « rêve américain« .