Commentaire de Dov : Après la piraterie en haute mer, voici les bandits de grand chemin… que faut il attendre d’autre de la part d’un Etat qui ignore le droit international, se fout de la légalité et est certain de son impunité ? « Voler un Arabe, ça ne compte pas » disait ma Tante qui vivait à Rishon… alors voler les amis des Arabes, ça compte encore moins. On attend effectivement avec impatience la réaction de Bernard-Henri Levy qui déclarait, à propos de l’armée israélienne, qu’il n’avait jamais vu « une armée aussi démocratique, qui se pose autant de questions morales »

Il en va de même pour les marchandises qui passent par les Check-Point israéliens, les vols sont nombreux, quand ce ne sont pas les dégradations (sacs crevés, urine ou charognes dans les chargements) réalisées par les soldats, en pleine vue de leurs supérieurs…

Il faut boycotter cet Etat-Voyou !

Des soldats israéliens achètent des Ipod avec les cartes de crédit confisquées aux passagers de la Flottille pour Gaza !

[Oumma.com – 21/06/2010]

Selon le quotidien britannique The Guardian, plusieurs passagers de la Flottille pour Gaza ont eu la désagréable surprise de constater que leurs cartes de crédit, confisquées par les autorités israéliennes lors de l’arraisonnement des bateaux, étaient utilisées en Israël. C’est ainsi que la carte bleue d’Ebrahim Musaji, citoyen britannique de 23 ans (à bord du Marmara), a été utlisée à plusieurs reprises dans les jours suivant l’assaut, entre autres pour acheter… des accessoires pour Ipod sur un site néerlandais ! D’autres passagers ont indiqué que leurs téléphones portables avaient été utilisés…

Même chose pour Kathy Sheetz, militante californienne qui se trouvait à bord du Challenger 1, et dont le compte a été débité de plus de 1000 dollars en Israël depuis le 6 juin dernier. David Schermerhorn, 80 ans, de l’Etat de Washington, Manolo Luppichini, journaliste italien, se plaignent également de tels larcins israéliens.

Des passeports, dont trois appartenant à des citoyens britanniques, n’ont toujours pas été rendus à leurs propriétaires.

Les passagers de la flotille de la liberté indiquent que les Israéliens qui les ont kidnappés et retenus en otages, sont encore en possession d’argent, de matériels et effets personnels (caméras, ordinateurs…) pour un montant de plus d’un million de livres !

http://www.guardian.co.uk/world/2010/jun/18/gaza-convoy-activists-debit-card-fraud

« On attend avec impatience la réaction indignée de Bernard-Henri Levy qui, la veille de l’assaut sanglant contre le convoi humanitaire, déclarait, à propos de l’armée israélienne, qu’il n’avait jamais vu « une armée aussi démocratique, qui se pose autant de questions morales », remarque un internaute (JulienS) sur le Post.

http://oumma.com/Des-soldats-israeliens-achetent