Un webmaster risque la détention provisoire pour piratage

[Boris Manenti – Nouvelobs.com – 30/04/2010]

L’administrateur du site Wawa-Mania risque d’être placé en détention provisoire jusqu’à son procès pour « contrefaçon » prévu d’ici un an, s’il ne paye pas une caution de 20.000 euros. Le jeune homme de 21 ans a créé il y a 4 ans, le site Wawamania qui est un forum où les utilisateurs partagent des liens hypertexte permettant de télécharger des œuvres protégés par le droit d’auteur. Le site compte plus de 800.000 inscrits, essentiellement francophones.

En juin dernier, Dimitri Mader a été arrêté et placé en garde à vue pendant 48 heures par la Brigade d’enquêtes sur les fraudes aux technologies de l’information (BEFTI). En février, le juge lui a ordonné de ne plus administrer le site et de « payer une caution de 20.000 euros pour rester en liberté », raconte-t-il à Nouvelobs.com.

Dimitri Mader a alors passé l’administration du site à une personne hors de France, et demandé un paiement échelonné de la caution. « Je ne peux pas sortir 20.000 euros comme ça », explique-t-il. « Il a alors proposé de verser des mensualités de 500 euros, alors qu’il gagne actuellement 550 euros par mois« , selon son employeur.

Toutefois, cette demande d’échelonnement a été rejetée par le juge ce vendredi 30 avril. Dimitri Mader a donc jusqu’au 7 mai pour payer la caution, s’il ne veut pas être incarcéré jusqu’à son procès -prévu « d’ici un an »- pour « violation au contrôle judiciaire« .  Une lettre du Tribunal de grande instance de Paris, dont Nouvelobs.com s’est procuré une copie, explique cette décision par le fait que « Dimitri Mader n’a pas apporté d’éléments suffisants de nature à établir qu’il a cessé de donner les moyens à ce site de fonctionner, et que les infractions ne perdurent pas« .

« Je ne pensais pas que ça irait aussi loin« , explique-t-il désemparé.

Ses soutiens, dont le Parti Pirate, envisagent de mettre en place l’opération « un euro pour Zac » sur le site Wawamania afin de récolter suffisamment de fonds pour payer la caution.

Contacté par Nouvelobs.com, la Sacem ne souhaite pas faire de commentaire tant que l’affaire est en cours. Elle reproche toutefois au jeune homme d’avoir « engrangé des milliers d’euros de publicité avec un site qui se basait sur le téléchargement d’œuvres protégées« , note une source proche de la société gestionnaire des droits d’auteurs.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/vu-sur-le-web/20100430.OBS3261/un-webmaster-risque-la-detention-provisoire-pour-piratage.html