Et pendant ce temps là, la presse ne parle plus des résultats des élections, de la côte de popularité ou des chiffres du chomage… c’est tout bénéf ! Voilà à quoi ça sert d’embaucher (euh, d’épouser) une top model dans son équipe de comm’

Quand ça va mal, donnez du cul au peuple, ça l’occupera…

[Brave Patrie – 05/04/2010]

La rédaction de Brave Patrie enquête et découvre, couvant sous le calme traditionnel du week-end pascal comme la poule sur l’œuf, un complot d’ampleur internationale mettant en danger l’État français comme jamais depuis l’affaire Dreyfus. Selon Pierre Charon, le conseiller en communication du président de la République, Nicolas Sarkozy serait la victime d’une campagne ourdie par des forces occultes, à mi-chemin entre la franc-maçonnerie et l’association de l’amicale des pétanquistes avignonnais.

Les multiples assauts dirigés contre le chef de l’État depuis le début du week-end ont pris racine il y a plusieurs semaines de cela autour de la machine à café de Warner Music.
Au détour d’une conversation sur la prothèse pénienne de Lady Gaga, Franck, un jeune stagiaire, croit bon de faire son intéressant : « Carla Bruni couche avec Benjamin Biolay », « Nicolas Sarkozy ne trouve pas le point G de Carla Bruni », « Chantal Jouanno porte un gode-ceinture », « On a aperçu Frédéric Mitterrand en grande forme sur Chatroulette », « Georges Tron ne touche pas un RMI, mais un RNPE (revenu normal pas excessif) »…
Autant de rumeurs (non vérifiées, NDLR) aussitôt relayées sur Internet puis par la presse internationale.

Une manœuvre ourdie par “le pédolobby islamo-sioniste”

Pierre Charon s’insurge : « Ces manœuvres qui ne visent qu’à affaiblir la fonction présidentielle sont manifestement ourdies par le pédolobby islamo-sioniste et font furieusement penser aux heures les plus sombres de l’Histoire. »
De fait, Nicolas Sarkozy se trouve déporté intellectuellement depuis quelques jours.
L’explosion récente de la christianophobie et la persécution dont font l’objet les catholiques font de plus craindre le pire pour le chanoine d’honneur de Saint-Jean-de-Latran, qui n’est pas à l’abri d’une accusation de pédophilie. « La seule chose qu’a enculé Nicolas Sarkozy, ce sont des mouches », rassure cependant Pierre Charon.

Afin de faire cesser ce scénario infamant, l’Élysée a immédiatement mobilisé ses meilleurs spécialistes en déstabilisation politique pour remonter à la source et démasquer les comploteurs.

On ne peut en effet permettre que leur vile entreprise perturbe plus longtemps les esprits de nos concitoyens, habitués à des rumeurs autrement plus soft telles que « Obama et moi on pense la même chose », « C’est un scrutin régional avec des conséquences régionales », « Le recul de l’âge de la retraite est inéluctable », etc.
Décidés à plonger dans les égouts d’Internet, ils sont actuellement à la recherche du formulaire d’enregistrement de Twitter.
Mais alors que la première rumeur atteignait son apogée de bruit médiatique, une seconde, plus pernicieuse encore, se faisait jour. Celle-ci impliquait Rachida Dati, et la rendait responsable de la diffusion auprès de la presse du ramdam provoqué par les infidélités de C. Bruni et B. Biolay.
L’ancienne ministre de la Justice a aussitôt dénoncé ces ragots improbables, totalement décrédibilisés du fait de son implication totale au sein du Parlement européen qui ne lui laisse plus une minute pour discuter avec les vendeuses des boutiques de luxe de l’avenue Montaigne.
C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle a elle-même proposé de rendre sa voiture de fonction et ses sex toys gardes du corps au ministre de l’Intérieur.

Mais à qui profite le crime ? Alors que notre Brave Patrie doit prendre en 2011 la présidence du G20 pour réformer profondément le capitalisme mondial, de telles manipulations ne pourraient bénéficier qu’à des forces rétrogrades hostiles à la France, agissant très probablement en son sein-même.
C’est en surveillant les réseaux que les limiers de la cellule antiterroriste de l’Élysée ont décelé à plusieurs reprises un mot-clé inhabituel dans le bruit de fond des discussions terroristes : « Joyeuses Pâques ».

Dominique de V., Jacques C. seraient impliqués

En remontant la piste grâce à des outils de pointe, tels Altavista et voila.fr, les enquêteurs pensent pouvoir prouver l’implication d’anciens ministres et Premiers ministres.
Quelques noms circulent dans l’entourage proche du président de la République et du Procureur de Paris Jean-Claude Marin : Alain J., Jean-Pierre R., Dominique de V., Jacques C., délinquants multirécidivistes connus des services de police pour avoir dérobé, en 1970, une Simca 1000 dans l’unique but de défoncer la vitrine du H&M des Champs-Élysées.
Dominique de V. en particulier, dit “le chimiste”, est réputé pour ses réponses ciselées à ses détracteurs : « Le vieux continent, il te dit Joyeuses Pâques », aurait-il déclaré à George “Ugly kid” B. au temps de la french deconnection, d’où le rapprochement opéré par la BRB.
D’autres membres du réseau wahhabo-gabelou semblent avoir adopté cette devise, dont le sadique fiscal Alain Lambert, et pourraient eux aussi être mêlés à cette affaire.
On le voit, le dénouement approche à grands pas dans cette affaire de la plus haute importance, et la peur va changer de camp pour le plus grand bien de la démocratie française.

http://bravepatrie.com/politique/l-operation-joyeuses-paques-fait,1545