Que ce soit pour l’AMI, pour le TCI, pour les traités de libre échange…. toujours, toujours, les synarches européens estiment que le peuple est trop con pour comprendre les décisions qu’ils prennent « pour son bien »… C’est vrai quoi, contentez vous de payer vos impôts et laissez faire les experts. Le pouvoir des lobbies est plus important que celui des électeurs… c’est ça la Commission Européenne. L’Europe préfigure ainsi la future « démocratie mondiale » dans laquelle les multinationales ont plus de pouvoir que les citoyens et où la dissidence est ignorée puis criminalisée. Autrement dit, on revient à la société libérale bourgeoise de 1848.

Et après, Bruxelles vient pleurer qu’on ne l’aime pas…

Reunion presque secrete en Europe le 22 mars sur l’ACTA

[ZDNet – 08/3/2010]
La Commission européenne maintient le secret sur les négociations autour du traité ACTA et ne convie aucun élu européen à la prochaine réunion du 22 mars. Les organismes, dont les lobbies, sont eux invités.

« ACTA, c’est mystérieux pour tout le monde, y compris pour nous » avouait la secrétaire d’Etat au numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet. Motif invoqué : des relations difficiles avec la Commission européenne, dont le président, José Manuel Barroso est pourtant soutenu par l’UMP au Parlement européen.

Mais l’ACTA n’est vraisemblablement pas mystérieux uniquement pour NKM en raison du secret qui l’entoure. Seules des fuites permettent pour le moment de s’informer sur ce traité destiné à définir des règles communes pour lutter contre la contrefaçon et les atteintes au droit d’auteur.

Les députés exclus formellement des débats.

Cependant, les discussions ne sont pas secrètes pour tous. Et les parties conviées aux négociations, parmi lesquelles les lobbies (dont ceux de la musique et du cinéma) participeront le 22 mars à une nouvelle réunion, révèle ElectronLibre. Par un mail daté du 25 février, la direction générale du commerce de la Commission européenne invite les parties prenantes à une réunion sur l’ACTA. Si les représentants d’acteurs privés sont acceptés, il n’en va pas de même des élus européens…

http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39713599,00.htm