Polemique sur des constructions en zone inondable

[Le Parisien – 02/03/2010]

Cela ne devait être qu’un écrit de plus dans la joute administrative qui oppose la commune de La Faute-sur-Mer et la préfecture de Vendée depuis des années. Le 19 novembre dernier, le conseil municipal de La Faute-sur-Mer, une des communes les plus touchées par la tempête Xynthia, avait manifesté son hostilité au plan de prévention du risque inondation (PPRI) de l’estuaire élaboré par la préfecture.

Les contraintes imposées par ce plan notamment en termes de restrictions de constructions n’étaient pas du gout des élus. Le conseil avait donc décidé à l’unanimité de demander au préfet de retarder l’enquête publique.

Cette décision prend une toute autre ampleur depuis ce week-end et relance le débat sur l’urbanisation des zones inondables en France.

Une étude du Commissariat général au développement durable relève d’ailleurs qu’entre 1999 et 2006 près de 100 000 logements ont été construits en zones inondables sur l’ensemble du territoire.

« L’adoption immédiate de ces mesures n’aurait sans doute pas eu de conséquence vis-à-vis de cette tempête mais elle est révélatrice d’un état d’esprit peu responsable d’un certain nombre… »

http://www.leparisien.fr/faits-divers/polemique-sur-des-constructions-en-zone-inondable-02-03-2010-833019.php