[Des Bassines et du Zèle – 23/02/2010]

Le mémorial de Martin Luther King revu et corrigé pour ne pas heurter les sensibilités des grands groupes privés

Le monument en l’honneur de Martin Luther King qui sera érigé à Washington comprend une statue et un mur où seront inscrites quatorze de ses déclarations.

Apparemment, aucune de ses positions les plus critiques contre le système capitaliste ne figurera parmi ces citations.
Le monument sera construit grâce à des dons, et les généreux donateurs sont essentiellement des grands groupes financiers. Ceci explique cela.

Lire ci-dessous la traduction de l’article de Russell Mokhiber:  » »Scrubbing Out King’s Radicalism/ The Corporate Hijacking of the Martin Luther King, Jr. Memorial » », paru le 17 février 2010 dans Counter Punch

Gommer le radicalisme de King:  Détournement du mémorial de Martin Luther King, Jr. par les grands groupes privés

Pour Barack Obama, on savait.
Si vous êtes déçu par Obama, honte à vous.
Il a toujours annoncé la couleur.
Il a dit depuis le début qu’il était au service des grands groupes financiers.
Au cours de la campagne, il avait promis de s’opposer à la création d’une caisse d’assurance-maladie universelle.
Promesse tenue. Il a promis la guerre en Afghanistan.
Promesse tenue.
Il a promis de favoriser l’énergie nucléaire
Promesse tenue.
Alors, honte à vous si vous avez été abusé.
Ce n’est pas la faute d’Obama.
C’est votre faute. Les grands groupes privés ont mis le grappin sur le grand espoir des Noirs
Et maintenant ils ne lâcheront pas prise.

Si vous avez été déçu par l’attitude du « Congressional Black Caucus » (Caucus noir du Congrès ), honte à vous.
Ce n’est pas la faute du Black Caucus.
C’est votre faute.
Cela fait des années que nous savons le Black Caucus est une filiale qui appartient à 100% au secteur privé américain.
Un article dans le New York Times recensait la semaine dernière les millions de dollars dont les groupes financiers inondaient le Black Caucus et ses sociétés écrans – qui vendent des cigarettes, de l’alcool ou les jeux en ligne – entre autres.

« Les Noirs jouent, les Noirs fument. Les Noirs boivent », explique au Times Elsie L. Scott, présidente de la Fondation du Caucus noir du Congrès. « Et donc, si ces compagnies veulent utiliser une partie de l’argent qu’elles ont gagné grâce à notre communauté et le verser pour de bonnes causes, on le prend ».

Bien entendu que le Caucus noir ne prendra pas parti pour la population des Etats-Unis – qu’elle soit blanche ou noire – qui milite pour une assurance-maladie universelle, une réduction de l’énorme budget militaire, des sanctions contre la criminalité des entreprises et la délinquance en col blanc, ou qui lutte contre les compagnies de malbouffe.
Parce qu’ils sont achetés
Obama est un être humain fait de chair et de sang.
Il a été acheté par les groupes financiers
Et maintenant, il est à leur service.
Les membres du Black caucus sont des êtres humains faits de chair et de sang
Ils ont été achetés par les grands groupes financiers
Et ils sont à leur service.

Mais Martin Luther King est mort et enterré.
Qui va se battre pour défendre Martin?
Qui va exprimer ses craintes vis-à-vis du complexe militaro-industriel?
Qui va exprimer ses craintes sur l’injustice du système d’assurance-maladie?
Sûrement pas Obama
Sûrement pas le Black caucus

En décembre, débutait à Washington la construction d’un monument à la mémoire de MLK au bord du Tidal Basin – juste de l’autre côté du Jefferson Memorial.
Son ouverture est prévue pour l’automne 2011.
Il sera composé d’une statue géante du leader du mouvement pour les droits civiques – que l’on fait actuellement venir de Chine.
Et d’un mur où seront gravées quatorze citations de King.

Et donc, qui décide des citations qui seront inscrites sur le mur?
La fondation pour le monument répond que c’est un comité d’historiens – composé, entre autres, de Maya Angelou, Cornel West, John Hope Franklin, et Henry Louis Gates Jr.
Et ils ont sélectionné quatorze citations de Martin.
Les fonds destinés au monument – plus de 100 millions de dollars – proviennent essentiellement des grands groupes privés ou de leurs fondations.
Mais, apparemment, le comité d’historiens a écarté les critiques les plus virulentes contre le monde de la finance.
Ne figurera donc pas sur le mur:

« De toutes les formes d’inégalités, l’injustice en matière de soins médicaux est la plus choquante et la plus inhumaine ».

Parmi ceux qui ont donné de l’argent à la fondation pour le projet de monument à la mémoire de King (King Memorial Project Foundation) se trouvent les plus grandes compagnies privées d’assurance-maladie.
Des compagnies qui devraient mettre la clé sous la porte si une caisse commune d’assurance maladie publique était créée.
Des compagnies comme United Health et CIGNA – qui ont toutes deux fait un don d’un million de dollars – et Aetna – qui en a donné 100.000.
Ou des compagnies dont les bénéfices baisseraient s’il y avait une caisse d’assurance maladie publique – comme Pfizer – dont la fondation a fait un don d’un million de dollars.
Les fabricants de malbouffe – qui fournissent la communauté noire en diabète et en hypertension artérielle– ont également été généreux – la Fondation Coca-Cola: 2 millions de dollars, McDonald’s: 1 million, la Fondation PepsiCo: 1 million.

Cette citation également n’a pas été choisie pour figurer sur le mur:

« Brûler des êtres humains avec du napalm, remplir les maisons de notre pays d’orphelins et de veuves, inoculer le poison de la haine dans les veines de personnes normalement compatissantes, faire revenir de sinistres champs de bataille couverts de sangs des hommes invalides et affectés de troubles psychologiques, tout cela est incompatible avec la sagesse, la justice et l’amour. Un pays qui, une année après l’autre, continue de dépenser plus d’argent pour la défense militaire que pour les programmes sociaux est proche de la mort spirituelle ».

Et celle-ci non plus:

« Je savais que je ne pourrais jamais plus m’élever contre la violence des opprimés dans les ghettos si je ne m’étais pas d’abord adressé directement au plus grand pourvoyeur de violence dans le monde aujourd’hui – mon propre gouvernement. Il est aberrant qu’un pays et les médias vous encensent quand vous dites: ‘soyez non-violent avec Jim Clark’, mais vous injurient quand vous dites ‘soyez non violents avec les petits enfants vietnamiens’. Ce n’est pas normal ».

Les entreprises qui continuent de tirer profit des guerres ont donné généreusement à la fondation pour le monument.
Boeing a donné 1 million de dollars.
(Boeing n’a pas honte. Le géant de l’aéronautique militaire fait même diffuser des spots télévisés pour le monument).
General Motors a fait un don de 10 millions de dollars.
General Electric a fait un don de 1,2 millions de dollars.
Northrop Grumman a fait un don de $100,000 dollars.

Cette citation-ci n’a pas non plus été sélectionnée pour figurer sur le mur:

« Je suis persuadé que si nous voulons nous retrouver du bon côté de la révolution mondiale, nous, en tant que pays, devons en passer par une révolution radicale des valeurs … Quand on considère que les machines et les ordinateurs, les profits et le droit de propriété sont plus importants que les êtres humains, les triplés géants du racisme, du militarisme et de l’exploitation économique ne peuvent être vaincus. Une véritable révolution des valeurs nous fera remettre en cause l’équité et la justice de beaucoup de nos politiques actuelles …
La véritable compassion, ce n’est pas simplement jeter une pièce à un mendiant. Une véritable révolution des valeurs permettrait de s’indigner à juste titre du fossé flagrant qui existe entre les pauvres et les riches ».

Ces grands groupes privés qui sont particulièrement doués pour l’exploitation économique ont donné généreusement à la fondation.
BP America, l’Exxon Mobil Foundation, Shell Oil ont donné chacun 1 million de dollars.
La fondation pour Exelon – l’opérateur de centrales nucléaires étroitement lié à Obama – a fait don d’un million de dollars.
Un monopole privé comme Wal-Mart a donné 1 million de dollars.

Ce qui nous amène à poser les questions suivantes:
Le radical Martin Luther King a-t-il été évincé de son propre monument?
Son monument a-t-il été détourné par les mêmes grands groupes qui ont détourné Obama et le Black Caucus?

Russell Mokhiber est rédacteur en chef de Single Payer Action (mouvement pour une caisse de maladie publique).