Sarko a d’autant moins de problèmes à ‘reconnaître des erreurs’ que c’est Mitterrand qui était le grand copain de Habayarima.

Par contre il se garde bien de mentionner la participation de certains membres de l’Armée française au génocide (techniciens militaires réparant les équipements des radios appelant au génocide – instructeurs prétant main forte dans les « opérations anti-insurgés » et – aux dires de nombreux témoins dont deux membres d’ONG belges – présence de soldats français sur les barrages Hutus où l’on massacrait les Tutsi… …

Il en parle d’autant moins que le Ministre à l’époque c’était Juppé.

Et comment se fait il qu’Agathe Habayarima est encore hébergée au frais du contribuable, dans un appart de luxe à Cannes ? Elle était pourtant une des têtes pensantes du génocide… Va comprendre.

[Le Monde – 26/02/2010]
La France reconnaît ses erreurs au Rwanda
En visite à Kigali, le président français a reconnu hier les erreurs de la France lors du génocide de 1994 au Rwanda. Après trois ans de brouille, Nicolas Sarkozy s’est efforcé de sceller avec son homologue, Paul Kagamé, la réconciliation entre les deux pays, vingt-cinq ans après la dernière visite d’un président français au Rwanda. M. Sarkozy a conclu son bref séjour dans la capitale rwandaise, en détaillant la part de la responsabilité de la France et de la communauté internationale dans le génocide. Le chef de l’Etat a évoqué de « graves erreurs d’appréciation, une forme d’aveuglement quand nous n’avons pas vu la dimension génocidaire du gouvernement du président qui a été assassiné, des erreurs dans une opération Turquoise engagée trop tardivement et sans doute trop peu ». Il n’a toutefois pas prononcé les excuses attendues par les victimes rwandaises.

Advertisements