[Gregor Seither – IES News Service – 04/01/2010]

Ca n’a pas traîné. Pas moins de 40 minutes après que les médias aient commencé à parler de la tentative d’attentat contre un vol KLM, le lobby sécuritaire était déjà dans les fenestrons à dire qu’il fallait installer encore plus de dispositifs de sécurité dans les aéroports et les lieux publics.

Tout le monde vous parle de ces nouveaux « scanners déshabillants » qu’il va falloir installer dans tous les aéroports (90 000 Euros l’unité, tout de même, un super Papa Noël du Nigéria pour les boites de sécurité comme celle d’Alain Bauer)…. mais – comme l’a démontré l’étude menée par le gouvernement anglais (voir article du Independent du 03/01/2010 ) – qui parle carrément de « l’arnaque des scanners déshabillants » – ces scanners n’auraient pas détecté les poches de poudre inflammable que le jeune Nigerian portait sur lui.

Aux Etats-Unis, en Allemagne et en Grande-Bretagne, les personnes et organisations qui s’opposent à ces scanners couteux et inutiles sont vilipendées comme « idiots utiles du terrorisme »… les thuriféraires de la sécurité diront-ils la même chose quand la lutte anti-terroriste nécessitera la fouille corporelle intégrale, y compris l’inspection des orifices rectaux et vaginaux ?

Jugez par vous même:

1. Depuis que Richard Reid a tenté de faire sauter une bombe avec des explosifs cachés dans ses chaussures, les services de sécurité demandent aux passagers d’ôter leurs chaussures. Quand les experts en sécurité ont fait remarquer que cette procédure était inefficace et « imbécile » (silly security), les lobbies sécuritaires l’ont défendue en disant que cela permettrait d’éviter un nouvel attentat du type de celui planifié par Reid.

2. Maintenant qu’une personne dérangée mentale a tenté de faire sauter un avion avec des produits inflammables planqués dans son slip, le lobby sécuritaire ainsi qu’une partie des médias, se démène pour obliger les aéroports à passer chaque passager d’un avion dans un « scanner déshabillant » – aux Etats-unis, cela représente près de 3 000 000 personnes par jour, impliquant des délais de trois heures avant chaque embarquement. Quand l’ACLU et des députés du Congrès s’opposent à cette mesure, les sécuritaires argumentent que nous devons, sans rechigner, accepter de nous dénuder devant un agent de sécurité afin d’éviter un nouvel attentat du type de celui planifié par Muttalab dans le vol Amsterdam-Detroit.

3. Comme l’a montré l’étude britannique, ces scanners sont loin de nous protéger contre d’autres attaques de type Muttalab… mais admettons que les terroristes croient à leur efficacité. Quelle sera leur prochaine méthode ? Ils cacheront des explosifs dans leurs cavités corporelles. Al Qaïda a déjà expérimenté cette méthode en septembre dernier, en Arabie Saoudite, quand un kamikaze a tenté d’assassiner un prince Saoud en se faisant sauter à l’aide de 800 grammes d’explosifs et un détonateur qu’il s’était fourrés dans l’anus et le bas intestin.

On peut donc en déduire que, la prochaine fois qu’un terroriste tentera de faire sauter un avion avec cette technique, tous les sécuritaires habituels déclareront que nous devons renoncer à notre dignité et vie privée afin de prévenir une attaque de ce genre. En gros, on vous demandera de baisser votre culotte, un agent vous fourrera l’index dans le cul et/ou le vagin et vous demandera de tousser. Vous n’êtes pas d’accord ? C’est que vous êtes un naif, idiot utile des terroristes.