C’est presque un compliment !

[Benjamin Bonneau – JDD – 10/12/2009]

Nicolas Sarkozy a de la mémoire. Et la rancœur tenace. Mardi, alors qu’il décorait Dominique Farrugia de la Légion d’honneur, le chef de l’Etat en a profité pour régler certains comptes. Devant un prestigieux parterre d’invités du monde médiatique, il s’est d’abord lancé dans un discours dithyrambique sur…l’humour des Nuls, parfois vulgaire, certes, mais qui avait le mérite de ne jamais s’attaquer à l’individu, selon lui. Tout le contraire, en somme, des Guignols de l’info.

La critique est à peine voilée -le chef de l’Etat n’a jamais prononcé le nom des célèbres marionnettes-, mais c’est bien vers elles que se dirigeait son courroux. On se souvient que le Canard Enchaîné avait raconté par le menu la colère présidentielle eu égard au traitement infligé par les marionnettes à son fils Jean dans l’affaire de l’Epad. Selon Le Point, il aurait fixé dans les yeux Bertrand Méheut, patron de Canal+, pendant tout son discours. Une manière de lui signifier de mettre la pédale douce. Des témoins racontent même qu’il aurait évité de lui serrer la main lors du cocktail qui a suivi. Une attitude habituelle chez Nicolas Sarkozy, qui n’en est pas à son coup d’essai. Patrick de Carolis et Patrice Duhamel, patrons de France Télévisions, tancés pour leur grille des programmes jugée insatisfaisante, ne diront pas le contraire. Julien Courbet, dans le viseur élyséen depuis son arrivée sur le service public, non plus. Quant à Marc-Olivier Fogiel, il est lui aussi entré dans ce cercle fermé.

Selon Le Parisien de jeudi, Nicolas Sarkozy aurait en effet profité de la présence de l’animateur vedette d’Europe 1 pour lui demander des comptes. De façon assez « virile » racontent des témoins de la scène. En septembre 2008, l’ancien animateur télé avait osé demander à sa femme si elle l’aurait épousé s’il n’avait pas été président de la République. « Je m’en souviendrai« , a lâché Nicolas Sarkozy, choqué par cette question et ce qu’elle induisait. « Il a trouvé la question un peu abrupte, a raconté MOF. Je lui ai expliqué qu’elle était certes maladroite, mais qu’elle se posait. » Visiblement pas selon Nicolas Sarkozy.

http://www.lejdd.fr/Medias/Television/Actualite/Sarkozy-epingle-les-Guignols-et-Fogiel-157049/