[Gregor Seither – IES News Service – 17/08/2009]
(…) Internet est entrain d’éroder à vitesse « Grand V » les revenus des magazines érotiques et ventes de DVD X étant donné la quantité de contenus gratuits qu’on peut trouver sur le Net. La majorité des consommateurs de pornographie sur Internet se situe dans la tranche d’âge entre 12 et 17 ans. Et les producteurs de films pornos savent parfaitement que le gros de leurs spectateurs est en-dessous de l’âge légal. « La démographie des consommateurs de porno est entrain de rajeunir, notamment en Grande-Bretagne et en Europe, » explique Steve Honest, le directeur de la société de production Bluebird. « Le film de cul c’est l’équivalent de ce que fut le Rock n’ Roll pour nos parents. Un truc de transgression, de rébellion. Des jeunes gens et des jeunes filles se tournent vers le porno et sont prêts à payer. La nouvelle cible de l’industrie du porno c’est désormais les ados et les jeunes de moins de 25 ans. »

Les Etats-unis sont le plus important producteur de films pornographiques au monde avec environ 13 000 films X déclarés chaque année. Selon un étude du site Internet Filter Review, les revenus mondiaux de l’industrie pornographique, y compris le visionnement payant de films X dans les hôtels, sex-clubs ainsi que sites érotiques sur Internet (dont le développement est explosif) ont dépassé les 97 milliards de dollars US pour l’année 2006.

C’est plus que les revenus combinés des 8 principales entreprises technologiques aux USA: Microsoft, Google, Amazon, eBay, Yahoo!, Apple, Netflix et EarthLink.

Aux USA on estime les revenus à environ 10 milliards, voire plus. Aucune agence ne suit en détail le business model de cette industrie. Mais il est clair que l’argent de la pornographie procure de vastes revenus à certaines des plus grands groupes industriels du pays. Ainsi, General Motors, est toujours propriétaire de DirectTV, qui distribue plus de 40 millions de flux vidéos pornographiques par mois, via les réseaux de télévision cablée. De leur côté, les opérateurs AT&T Broadband ainsi que Comcast Cable sont les deux plus grandes entreprises profitant de l’industrie du film vidéo X en proposant les chaînes payantes spécialisées comme ‘The Hot Network’, ‘Adult Pay-Per-View’ ainsi que d’autres canaux dirigés à des consommateurs aux goûts « spéciaux ».

En moyenne, AT&T et GM engrangent environ 80% des sommes dépensées par les consommateurs de pornographie aux Etats-Unis.