[Le Monde 22/06/2009]
Si l’Iran peut espionner ses internautes, c’est grâce, notamment, à Nokia Siemens Networks, affirme le Wall Street Journal, lundi 22 juin. Le fournisseur d’équipements de télécommunications, qui ne dément pas les affirmations du quotidien des affaires, a installé pour le compte des opérateurs de téléphonie iraniens et des fournisseurs d’accès à Internet des applications permettant de surveiller les internautes, grâce à des technologies appelées DPI (deep packet inspection, ou « inspection en profondeur et systématique du trafic »).

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2009/06/22/les-censeurs-du-net-iranien-disent-merci-a-la-technologie-occidentale_1209773_3218.html

Publicités