[Bakchich – 129 – 8/05/209]
Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur, vient d’être désavouée par le tribunal administratif siégeant en référé. Lequel, dans sa grande sagesse, a cassé la décision de mise à la retraite d’office prise à l’encontre du commandant de Police Philippe Pichon.

Celui-ci avait été sanctionné, sans même attendre la décision sur le fond des tribunaux ordinaires, pour avoir communiqué à notre site Bakchich.info deux fiches Stic, concernant Johnny Hallyday et Djamel Debbouze et qui, malgré la législation en vigueur, n’avaient pas été nettoyées par les services de police.

Le juge administratif a contesté l’urgence qu’il y avait à mettre ainsi à pied un fonctionnaire de police et a mis en cause le bien fondé de la décision de la hiérarchie policière. Cerise sur le gâteau, le ministère de l’intérieur est condamné à verser 2 000 euros de dommages et intérêts au policier

http://www.bakchich.info