[Dissent – 05/02/2009]

Les 3 et 4 avril 2009 les représentants des pays membres de L’OTAN se réuniront se sont réunis de nouveau pour fêter certes leurs 60 ans de domination, mais surtout afin de mettre au point leur nouveau plan de « défense des libertés » et selon les termes de leurs généraux : « Une grande stratégie pour un monde incertain »…

L’OTAN ce n’est pas seulement une organisation militaro-impérialiste chargée de faire régner la terreur parmi celles et ceux qui oseraient s’opposer à la domination americano-atlantiste. Ce n’est pas seulement une organisation qui depuis 1999 intervient à l’extérieur des frontières des pays membres pour des raisons soit disant défensives (« Out-of-Area ») ainsi que dans des conflits où aucun pays membre n’est touché (« Out-of-Defence »), apportant la paix et la démocratie à travers le canon d’un fusil et le viseur d’un bombardier.

L’OTAN ce n’est pas seulement des frappes chirurgicales et des dommages collatéraux. Ce n’est pas seulement des massacres de civils comme à Nawabad en Afghanistan ou l’utilisation d’armes interdites par les Conventions de Genève en ex-Yougoslavie (bombes à uranium appauvri et à fragmentation).

L’OTAN ce n’est pas seulement une organisation qui sous couvert d’opérations humanitaires ou de guerre contre le terrorisme, tente d’imposer ses valeurs au prix de destructions et de souffrances qui favorisent l’émergence de résistances et d’ ennemis qu’elle prétend combattre par la suite.

L’OTAN aujourd’hui c’est avant tout une organisation politique qui au nom de la « sécurité collective globale » se sert de la guerre et de sa puissance militaire pour défendre et imposer les intérêts (privés) de quelques riches et puissants (occidentaux) au sein de leur mondialisation capitaliste !

PDF 4 pages :  http://www.libertes-internets.net/archives/docs/OTANDissent.pdf