Un lobbyiste bientôt au gouvernement ?
[Frederic Couchet:: dimanche 4 janvier 2009 ]
Avec un peu de retard, pour cause de vacances, je découvre qu’Éric Besson pourrait être remplacé à son secrétariat d’État par un lobbyiste. En effet, selon PC INpact Frédéric Lefebvre serait pressenti pour remplacer Eric Besson.

« Éric Besson, actuel secrétaire d’état à l’économie numérique deviendra en janvier le secrétaire général adjoint de l’UMP. L’information a été donnée par le Monde le week-end dernier. Le père du plan sur l’économie 2012 pourrait toutefois se voir proposer également le poste de ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale, actuellement occupé par Brice Hortefeux. »

« La nature ayant horreur du vide politique, reste la place vacante d’Éric Besson. Selon des bruits de couloir, un nom revient : celui du Frédéric Lefebvre dont on raconte qu’il pourrait prendre le portefeuille de l’Économie numérique, peut-être en plus de celui de l’industrie, actuellement dans les mains de Luc Chatel. Un remaniement prévu pour le début 2009. »

(…) Frédéric Lefebvre n’est pas non plus un inconnu pour les acteurs de l’internet. Il a en effet été particulièrement actif lors des débats sur la loi DADVSI pour faire porter notamment les amendements dits « Vivendi Universal ».

Dans la mare aux Canards du Canard Enchaîné (28/12/2005, après le vote de l’amendement « licence globale ») :

« Sarko témoin à (télé)charge »(« Copain d’artistes (Reno, Clavier) et de dirigeants des « majors » du disque et du film, Sarkozy avait fait le forcing en leur faveur (…) », « il a publiquement désavoué l’amendement de ses petits camarades députés et il leur a envoyé deux de ses conseillers, Frédéric Lefebvre et Constance Le Grip, pour les travailler au corps »

Le Canard Enchaîné du 20 juin 2007 expliquait :

« Ce n’est pas à sa mise en examen dans l’affaire dite de la Fondation Hamon ni à son étiquette de centriste qui vaut à André Santini son secrétariat d’État à la fonction publique. Mais l’identité de son suppléant. Frédéric Lefebvre, ex-conseiller parlementaire de Sarko, exclu par Guéant et Cécilia, devient ainsi député. La première dame vecteur de promotion sociale…» .

Le Figaro: du 17 mai 2007 nous fait un savoureux portrait :

« Silhouette costaude, cheveux mi-longs, sur un visage de dur à cuire, ce quadra, conseiller parlementaire, a quelque chose de John Travolta dans Pulp Fiction. La politique dans le sang, à un degré qui le rend dangereux pour certains, il connaît Sarkozy depuis vingt ans ; l’accompagne depuis 1993. Les élus sont des pièces qu’il a appris à manipuler. Il les place dans les meetings, sur l’organisation desquels il veille comme un garde du corps sur son chef. »

Et l’’Express du 28/09/2006 :

« Qui, à l’Assemblée nationale, ne connaît pas Frédéric Lefebvre? Ce quadragénaire à l’élégance de Borsalino, cheveux longs gominés et cravates voyantes, passe une grande partie de son temps dans les couloirs du Palais-Bourbon, en tant que conseiller chargé des relations avec le Parlement du ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy. Lorsqu’ils l’aperçoivent, le portable collé à l’oreille, les députés interrompent leur conversation. «Voici le porte-flingue de Sarko», chuchotent-ils. Frédéric Lefebvre, chargé de s’assurer de leur loyauté envers son mentor, jouit d’un respect mêlé de crainte parmi les élus de la majorité. »

Concernant la possible arrivée de Frédéric Lefebvre au gouvernement le Canard Enchaîné du 31 décembre 2008 donne l’explication suivante :

« Il faut s’attendre à un renvoi en correctionnellet d’André Santini …. Conséquence possible : départ de Santini du gouvernement et, en vertu de la nouvelle loi, son retour à l’assemblée nationale à la place de son suppléant, Frédéric Lefebvre. Lequel se retrouverait à la rue. Un sort inacceptable pour un porte-parole de l’UMP et protégé personnel de l’Élysée. Du coup, Sarko cherche une solution pour sauver Lefebvre et il n’en a trouvé qu’une, pour le moment : l’élever au rang de secrétaire d’Etat lors du miniremaniement de janvier… »

Bonne année 2009 quand même.
Et n’oubliez pas de rejoindre l’April, on risque d’avoir besoin du soutien de tous. Soutenez le logiciel libre en adhérant maintenant à l’April.

http://www.couchet.org/blog/index.php?2009/01/04/352-un-lobbyiste-bientot-au-gouvernement