[Forum ATENA – 08/11/2008]
Web 2.0, e-commerce, encyclopédies en ligne, réseaux sociaux : nous sommes entrés dans l’économie de l’immatériel ! Mais quelles sont les bases de cette économie ?

Chacun a expérimenté la volatilité des données informatiques, un clic malheureux et ce sont toutes les photos des dernières vacances qui se sont envolées.

On en parle peu, mais il se produit des choses similaires sur le web, et ce n’est pas toujours par accident : suppressions de comptes Facebook, censure de données sur Wikipedia, non publication d’avis sur Amazon, commentaires effacés des blogs …

Ainsi des pages disparaissent sur l’encyclopédie, sans que l’auteur en soit informé, et avec des arguments discutables. De même, sur les réseaux sociaux, des pages personnelles sont purement censurées, sans alerte, sans explication … et sans que la victime n’ait commis d’acte répréhensible. Des vidéos sont supprimées alors que l’auteur en détient les droits et que les paroles et images n’enfreignent aucune loi.

Face à ces situations, nous sommes impuissants : pas d’interlocuteurs, ou une adresse anonyme qui ne répond que ce qu’elle veut bien communiquer, des codes de conduite obscurs ou donnant tous pouvoirs aux gestionnaires de sites, etc.. Ce forum est là pour rassembler les expériences et partager l’information pour faire avancer la démocratie du web participatif … à défaut de pouvoir y remédier.

Alors, comme Erik Satie, peut être devrions nous faire notre sa phrase « Bien que nos renseignements soient faux, nous ne les garantissons pas ».

http://forumatena.org/?q=node/139#web2