Enquête sur les réseaux d’influence états-uniens
par Federico Roberti – Voltaire – Septembre 2008

Faisant suite à un article que nous avions publié en 2003 à propos du financement des intellectuels européens durant la Guerre froide, Federico Roberti revient sur le cas précis de l’intelligentsia italienne. Loin d’être superflu, ce bref rappel historique nous montre que les choses n’ont guère changé et que les auteurs à la mode ne sont souvent que des mercenaires de la plume.