Les budgets publicitaires vont diminuer. Vos données ont soudainement perdues de la valeur, elles n’attirent plus autant d’argent. Mais le service qui gérait vos données à toujours les mêmes contraintes structurelles de gestion. Le même volume de donnée, la même activité mais beaucoup moins d’argent.(…) Il faut soit rendre payant des services qui étaient « offerts gratuitement » ou « les faire disparaître. » La version β des services va prendre soudainement tout son sens sur le mode du « « On coupe ! » » Et les personnes de réagir « « Mais, mais mes données ? » » et la réponse sera invariablement…

[La Grange – 12/10/2008]
Une période très intéressante commence dans le monde des services Web. Au cas où vous ne l’auriez pas noté, l’économie internationale se stabilise et revient à des considérations plus concrètes. Comme pour les drogues dures, le retour au quotidien ressemble à une descente aux enfers et est plus que douloureuse. Que se passe-t-il ?

Le Web 2.0 a fonctionné sur le thème du « It’s all about you » qui se résumait en fait à « It’s all about your data for our advertisement incomes. » Les sociétés échangeaient la valeur de vos données contre des revenues publicitaires. De nombreuses personnes semblent satisfaites de cet accord et jouent le jeu plaçant leur données essentielles dans le nuage distribué des services.

L’économie internationale déstabilisée, le contexte d’affaires des entreprises devient soudainement moins rose. La chute est si profonde que pour remonter il faudra du temps, beaucoup de temps. Des réductions budgétaires drastiques vont être faites dans tous les domaines. Le plus facile généralement, c’est de couper dans les ressources humaines. L’économie est immédiate.

Les budgets publicitaires vont diminuer. Vos données ont soudainement perdues de la valeur, elles n’attirent plus autant d’argent. Mais le service qui gérait vos données à toujours les mêmes contraintes structurelles de gestion. Le même volume de donnée, la même activité mais beaucoup moins d’argent.

Moins de personnel signifie aussi moins de services, moins de liberté pour explorer. C’est aussi une baisse de qualité. On resserre les budgets et on se consacre sur les services essentiels, c’est la seconde coupe. Il faut soit rendre payant des services qui étaient « offerts gratuitement » ou « les faire disparaître. » La version β des services va prendre soudainement tout son sens sur le mode du « « On coupe ! » » Et les personnes de réagir « « Mais, mais mes données ? » » et la réponse sera invariablement…

« Comment cela vos données ? 1. Le service était marqué en β 2. Avez-vous bien lu la licence d’utilisateur du service. Vos données, on en fait ce que l’on veut. Elles sont à nous. »

Cela vaut bien sûr pour les petites et les grandes entreprises. Yahoo!, par exemple, n’en est pas à son premier service fermé. Donc résumons…

* Plan de licenciements dans toutes les entreprises * Baisse de qualité * Disparition de certains services * Certains services devenant payants

Bouteilles et Parapluie sur le sol

It’s all about your data…

Vos données personnelles ou professionnelles font partie de la valeur intrinsèque de votre personne ou de votre entreprise. Si vos données sont capturées (services disparus, devenus payants), inutilisables (formats propriétaires derrière un service), si votre activité est fortement dépendante d’une batterie de services, il est grand temps de penser à votre indépendance numérique.

Voici une petite liste simple de choses que vous devez faire :

* Combien de services distants utilisez-vous pour votre activité professionnelles ?

* Combien de personnes sont dépendantes du service au sein de votre structure ?

* Existe-t-il d’autres API sur le marché, des systèmes logiciels vous permettant de continuer à travailler de la même façon ? (c’est à dire, êtes vous sûr que vous pourrez facilement utiliser un autre service.)

* Avez-vous vraiment testé ces autres services ou logiciels ? Que gagnerez vous, que perdrez vous ?

* Pouvez-vous exporter vos données du service. Combien de temps cela prend-il pour exporter un large volume de données ?

* Le format d’exportation des données est il utilisable sans pertes de l’information ? Vous avez petit à petit enrichi vos données brutes en les plaçant sur un service, pouvez-vous récupérer vos données et cette activité d’enrichissement.

* Quels sont les dommages pour votre activité propre si le service disparaît soudainement ?

Faites cet exercice et plus particulièrement si vous êtes une entreprise. Cela montre une fois de plus la nécessité d’avoir des formats ouverts (non propriétaires) pour vos données. Mais aussi que dans un monde de services, la normalisation des APIs pour des services similaires vous rend indépendant et non prisonnier d’un service. Malheureusement, ceci est loin d’être réalisé.

La question est donc « « Êtes vous prêt ? » » car pour une fois c’est vraiment « « It’s all about you ». » Bon courage. 

http://www.la-grange.net/2008/10/12/its-all-about-you