[Médias Libres – 02/09/2008]
Selon un rapport récent, il y a désormais autant de films téléchargés illégalement que d’entrées en salles. Le milieu du cinéma et les pouvoirs publics tentent d’enrayer ce phénomène.

Plus de 450 000 films seraient téléchargés chaque jour La ministre de la Culture, Christine Albanel, avait présenté le 18 juin dernier un projet de loi contre le téléchargement illégal, qui sera proposé au Parlement cet automne.

Le texte repose principalement sur la prévention, avant une éventuelle suspension de l’abonnement Internet. Levées de boucliers chez les associations de consommateurs qui s’émeuvent du projet et estiment qu’il serait préférable d’augmenter le prix des abonnements des fournisseurs d’accès au haut débit pour reverser cet argent à l’industrie du cinéma au titre du manque à gagner sur les recettes des films.

Mais le milieu du cinéma s’empresse de souligner que l’argent ainsi reversé serait très loin de compenser le manque à gagner. La ritournelle maintenant célèbre de l’industrie du disque « Le net m’a tuer » est reprise par celle du cinéma, sauf que contrairement au disque la situation du cinéma même si elle peut devenir préoccupante n’est pas dramatique puisque selon une étude du Centre national de la cinématographie, le nombre d’entrées en salles a augmenté de 2,5 % en un an.»

[…]
«Ce que semblent oublier les associations de consommateurs c‚est que ces 200 millions ( si nous restons sur la base de 1 euros) seront de l‚argent qui ne servira plus à la consommation puisque déjà taxé. Partant du principe qu‚il paye déjà une taxe sur ses supports et maintenant sur sa culture l‚internaute pourrait éprouver beaucoup moins de scrupules à télécharger une oeuvre dont il jugera déjà s‚être acquitté des taxes.
»…
http://www.mediaslibres.com/tribune/index.php/2008/09/01/660-redevance-internet