[Voltaire – 17/04/2008]

Dans un entretien au Los Angeles Times du 15 avril 2008, Osman Öcalan (frère du dirigeant emprisonné Abdullah Öcalan) atteste que les États-Unis fournissent un soutien logistique au PKK, alors même que l’organisation kurde est considérée comme « terroriste » par le département d’État. Depuis 2003, ils livrent des camions de matériels au PKK tous les deux ou trois mois.

Comme nous l’indiquions dans ces colonnes, la main droite du Pentagone ignore ce que fait sa main gauche. D’un côté, Washington a planifié l’attaque turque contre les bases du PKK en Irak, de l’autre il le soutient via sa branche anti-iranienne, le Pejak, pour commettre des attentats en Iran.

http://www.voltairenet.org/article156548.html