Oumma.com se voulant un forum de reflexion musulmane, le fait qu’il publie cette contribution est particulièrement intéressant, car elle va à l’encontre de ce qui se pratique dans la quasi totalité des sociétés à dominante musulmane.

L’idée que la religion puisse être une simple « conviction personelle » qui ne détermine pas l’engagement politique du citoyen est totalement étranger à la culture islamique. Dans la société des « croyants », le « prince de la cité » ne peut être qu’un croyant, et un « super croyant » même.

Vite, une fatwa 🙂

Sortir de la confusion

[Fouad Bahri – Oumma.com – mercredi 16 avril 2008]
Dans une société régie par des principes laïques, constitutionnellement et culturellement efficients, l’identité religieuse n’est pas un statut social, mais une conviction personnelle, qui peut nourrir un engagement politique et citoyen, mais qui ne peut pas le déterminer, ni dans les slogans, ni dans les urnes. Le recours à la rhétorique religieuse pour valider ou invalider un engagement politique doit être, donc, définitivement abandonnée. Il n’a réussi, jusqu’à présent, qu’a produire de la confusion, de la perdition et souvent, de l’instrumentalisation.

http://oumma.com/Sortir-de-la-confusion