[Journal du Net – 22/01/2008]

Pour la huitième année consécutive, le Credoc livre son étude sur la diffusion des technologies de l’information dans la société française.  Réalisée à la demande du Conseil général des technologies de l’information et de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), cette étude propose une photographie des taux d’équipement d’ordinateurs et d’accès Internet en France, ainsi que les principaux usages en 2007.

Taux d’équipements par tranches d’âges, services privilégiés, téléchargements, usages mobiles… Le Credoc nous dit tout de l’Internet en France aujourd’hui.

  • Le nombre d’utilisateurs de mobiles continue de se rapprocher de celui des utilisateurs de téléphones fixes. Si la baisse dans le fixe semble endiguée avec une deuxième année de stabilité, la croissance dans le mobile continue, bien que moins rapidement par rapport aux années précédentes. En outre, 39 % des personnes équipées d’une ligne fixe sont clients d’opérateurs alternatifs.

    Par ailleurs, le double équipement (fixe et mobile), qui progressait depuis 2003, commence lui aussi à se stabiliser. 60 % des Français de 18 ans et plus sont concernés en 2007, contre 59 % en 2006, alors que 15 % de la population n’est équipée que d’un mobile.

  • 64 % des français sont équipés d’une ordinateur à leur domicile, contre 57 % l’année dernière. Le taux de pénétration des PC connaît toujours une forte croissance, soutenue en partie par les acquisitions de portables qui équipent désormais un possesseur d’ordinateur sur deux.

    La part de la population connectée à Internet croît encore plus vite. 53 % de la population adulte est désormais connectée contre 43 % en 2006, soit une augmentation de 4 millions de personnes en un an. Surtout, le bas débit a presque disparu, ne représentant plus que 8 % du marché. Le reste des connexions se partage à 95 % entre l’ADSL et à 5 % pour le câble.

  • Si la part des 12-17 ans connectés à Internet est la plus importante de l’ensemble des tranches d’âge de la population, ce sont les 60 à 69 ans qui enregistrent une progression de presque 100 %. Ainsi, ils étaient 40 % d’internautes en juin 2007 contre 21 % seulement un an auparavant. Selon le Credoc, cette augmentation a surtout été le fait de personnes déjà équipées d’un ordinateur.

    Les différences de taux d’équipements s’expliquent aussi en fonction des revenus. En effet, 84 % des personnes dont les revenus mensuels sont supérieurs à 3.100 euros sont connectés à Internet, contre seulement 26 % des personnes touchant moins de 900 euros par mois.

  • Si 98 % de la population accède à la télévision, 41 % disposent de plusieurs technologies d’accès différentes (antenne classique, TNT, ADSL, câble, satellite). 10 % des Français ont notamment accès à la télévision via une offre ADSL, contre 6 % en 2006. De leurs côtés, les accès par satellite et par câble ont tendance à stagner.
  • Suivant l’élan de la croissance du taux d’équipement d’accès Internet à domicile, les connexions à domicile grimpent en flèche de 9 points. En effet, 51 % des Français de 12 ans et plus se connectent sur Internet de chez eux, contre 42 % en 2006. Internet au travail ou sur le lieu d’étude connaît un même essor et gagne 4 points sur un an.

    Quel que soit leur lieu de connexion, 79 % des internautes souhaiteraient pouvoir s’opposer à la collecte des données portées à la connaissance des sites durant leur surf. Ils sont mêmes 29 % à considérer que l’absence de protection des données personnelles est un frein à l’utilisation d’Internet.

  • La pratique du téléchargement de musique, de films et de logiciels est en forte progression. En 2007, 11 millions de personnes ont téléchargé de la musique et 7 millions des films, soit près d’un internaute sur quatre.

    La pratique est particulièrement en vogue chez les 12-24 ans, qui sont près de 60 % à avoir effectué un téléchargement de musique sur Internet, contre 10 % chez les 60 ans et plus.

  • La croissance du commerce électronique en termes d’usages ne se dément pas. Plus d’un français sur trois et d’un internaute sur deux a effectué un achat sur Internet en 2007, soit 17 millions de personnes. L’utilisation des services publics en ligne est l’autre usage du Web en forte progression. 57 % des internautes, représentant 49 % de la population, ont ainsi effectué des démarches administratives ou fiscales sur Internet en 2007, contre 49 % en 2006.
  • L’utilisation du Web est aussi devenue monnaie courante pour rechercher un emploi. 28 % des internautes se sont adonnés à l’exercice. Particularité : plus les revenus sont faibles, plus la pratique est importante. En effet, 51 % des personnes touchant moins de 900 euros par mois ont cherché du travail sur Internet, contre 21 % chez celles gagnant plus de 3.100 euros.

    Cette pratique est en effet plus marquante chez les 18-24 ans (55 %), les ouvriers (41 %), ainsi que chez les cadres (30 %), notamment.

  • Si beaucoup prophétisent le développement des services sur mobile, la réalité des usages est inversement proportionnelle à leurs prévisions. Loin de progresser, certains sont même en décroissance. Ainsi, seulement 5 % des abonnés consultent leur messagerie électronique depuis leur mobile, alors qu’ils étaient 7 % en 2005. L’Internet mobile est lui aussi en régression. 7 % des utilisateurs naviguent sur Internet au lieu de 10 % en 2005. En outre, 2 % regardent la télévision sur leur mobile, soit autant qui se disent prêts à s’y abonner.

    Certains usages s’en tirent tout de même bien, portés par les adolescents. Ils sont en effet 98 % à envoyer des SMS, contre 66 % des adultes, 54 % à écouter de la musique, et 27 % à regarder des clips et des vidéos.

http://www.journaldunet.com/ebusiness/telecoms-fai/chiffre/080122-arcep-diffusion-des-technologies-en-france/index.shtml