[Foreign Policy Magazine – 10/03/2008 – Trad. Grégoire Seither]

Samedi dernier, le président George W. Bush a tranquillement mis son veto à une loi qui aurait obligé la CIA a revenir dans le droit chemin. Si la loi avait été votée, les méthodes d’interrogation les plus dures  – simulacre de noyade (waterboarding), températures extrèmes, chocs électriques (gégène) – seraient devenues illégales.

Dans ce numéro spécial de FP, nous sommes allés interroger plus de 3 500 militaires pour connaître leur opinion sur la torture et pour savoir si, d’après eux, « ça marche ».

Nous avons également parlé avec le célèbre officier Nagl, spécialiste mondialement connu de la lutte anti-insurectionnelle, qui nous a dit que Jack Bauer avait tout faux dans la série « 24 h chrono ».

Enfin  Jack Cloonan, spécialiste en interrogatoires pour le FBI, nous a livré quelques secrets pour faire chanter un terroriste comme s’il était un canari.

VIDEO : LT. COL. JOHN NAGL « L’EFFET JACK BAUER »
Le célèbre officier de l’armée U.S. est un expert mondialement reconnu en lutte anti-insurrectionnelle. Ses ouvrages sur la question sont enseignés dans toutes les académies militaires. Il nous parle de la série télévisée « 24 h chrono », de son influence sur les esprits des soldats U.S. quand à la torture et des conséquence que cela à pour la lutte contre le terrorisme. (Vidéo en anglais) :

http://foreignpolicy.com/story/cms.php?story_id=4223

COMMENT BRISER LA VOLONTÉ D’UN TERRORISTE ET LE FAIRE PARLER ?
Comment réussir à faire parler un terroriste ? Jack Cloonan, expert en interrogatoires au FBI a réussi à faire « mettre à table » certains des agents les plus coriaces d’Al Qaïda. Dans cette interview, il nous explique quelques unes des méthodes employées pour faire parler un terroriste. (Interview en anglais) :

http://www.foreignpolicy.com/story/cms.php?story_id=4193

LES ANCIENNES CONVENTIONS DE GUERRE SONT ENCORE LES MEILLEURS
Les Conventions de Genève permettent de protéger les civils et les militaires en temps de guerre. Mais ces règles durement acquises sont attaquées de toutes parts : les terroristes les ignorent et les gouvernements sont de plus en plus nombreux à les trouver obsolètes et inadaptées à la guerre moderne. Mais avec chaque violation de ces conventions, la guerre devient plus meutrière pour tout le monde. (Article en anglais) :

http://www.foreignpolicy.com/users/login.php?story_id=4167&URL=http://www.foreignpolicy.com/story/cms.php?story_id=4167

LA POSITION AMBIGUE DES MILITAIRES VIS A VIS DE LA TORTURE
Foreign Policy et le Center for a New American Security ont récemment interrogé plus 3,400 officiers de l’armée, en service ou à la retraite, ayant tous officié aux plus hauts niveaux de commandement. Nous leur avons demandé si, selon eux, la “Torture n’est jamais justifiable” et leurs réponses révèlent une profonde ambiguité vis à vis des méthodes d’interrogation brutales. (Article en anglais) :

http://www.foreignpolicy.com/story/cms.php?story_id=4198