[Tim Carr – IES New Service – 20/03/2008]

Hier jeudi, le pasteur John Hagee, chrétien fondamentaliste, fondateur de l’association sioniste-chrétienne Christians United for Israel et conseiller spirituel du candidat John McCain, a appelé publiquement les « véritables chrétiens de ce pays » à voter pour John McCain, « un homme de principes qui ne fait pas que partager nos valeurs, il en est l’expression courageuse ».

John McCain – qui attendait cet appui depuis le début de sa campagne – a déclaré qu’il était « très honoré par ce soutien public apporté par le pasteur John Hagee, un homme de foi et de droiture. »

Alors que l’amérique continue de commenter les déclarations « radicales » du pasteur Wright, ami de Barack Obama, personne ne s’émeut du soutien apporté par Hagee à McCain. Pourtant, les déclarations de Hagee – dont la paroisse immédiate compte plus de 20 000 fidèles et qui prèche chaque dimanche, via la télévision, à plusieurs millions de personnes – sont bien plus « radicales » (pour ne pas dire totalement cinglées) que celles de Wright.

Ainsi, ces deux dernières années, son mouvement milite ouvertement pour une attaque préventive contre l’Iran, menée conjointement par Israël et les Etats-unis « afin d’accomplir la mission que dieu nous a confiés et déclencher le retour du christ. La bible nous dit clairement que la fin du monde sera déclenchée par une confrontation avec l’Iran. En lançant cette confrontation, nous hâtons le ravissement des justes, la grande tribulation et enfin la deuxième venue du Christ ».

Récemment encore, lors d’un diner organisé par le lobby Pro-Israël AIPAC, le pasteur Hagee a expliqué que « l’Iran c’est l’Allemagne de 1930 et Ahmadinedjad c’est Hitler. Nous devons agir vite et de manière préventive, avant qu’il n’ait les moyens de faire ce que les Nazis ont fait ».

Le soutien de Hagee ne fait pas que des heureux dans le camp Républicain. Ainsi un des supporters influents de John McCain, William Donohue, président de l’utraconservative Catholic League a traité Hagee de « bigot, » et rappelé que le pasteur d’extrème droite n’a jamais cessé « de mener une guerre des mots impitoyable contre l’église catholique, l’appelant ‘La Grande Prostituée,’ la traîtant de ‘église d’apostats’, dirigée par un pape qui est ‘anti-Christ,’ et qui a instauré un culte païen, préchant des fausses valeurs’ »

Pour Hagee, « les juifs sont le peuple élu et ce n’est qu’en soutenant Israël que les chrétiens peuvent hâter le retour du christ » (qui, ensuite, convertira les juifs au christianisme et brûlera les récalcitrants dans la Géhenne).

C’est la raison pour laquelle – toujours selon Hagee – « il ne peut y avoir d’accord entre les chrétiens et l’islam. L’islam est une religion du diable dont le but est de tuer les juifs pour empécher la venue du christ. Et comme l’Amérique est une nation favorisée par dieu, les musulmans veulent la détruire, parce qu’ils détestent dieu »

En 2006, lors d’un sermon à Lynchburg, Hagee avait expliqué que « la nature même de l’islam est le meutre de ceux qui ne croient pas en lui. »

Le problème que nous avons en Amérique, c’est que le peuple américain n’a pas encore compris que la guerre a commencé. C’est une guerre de religion.

Ils ne nous détestent pas seulement parce que nous sommes libres. Ils nous détestent parce qu’ils ont été élevés dans une religion qui les oblige à nous détester. Ils boivent la haine avec le lait de leur mères.

L’islam est une doctrine de mort. Leur plus grand désir, leur espoir, leur ambition, leur plus grand honeur est de mourrir dans une guerre contre les infidèles. Et les infidèles, c’est vous.

Et vous ne pouvez rien faire pour les amadouer. Ils n’ont pas d’autre ambition que celle de nous tuer. Et c’est pour cela que les musulmans sont si dangereux et doivent être combattus ».