Depuis 30 ans, Flosse pratique une seule politique : tout s’achète et moi je m’enrichis.

On pensait que Oscar Témaru, le leader des indépendantistes polynésiens avait échappé au système clientéliste  » flossien » (Oscar pratique son propre système clientéliste à la mairie de Fa’a)… aujourd’hui on a la preuve que non.

Bon appétit Messieurs ! Comme on dit chez nous, à Uvea, que votre panse éclate !

Koretake toenga kainga !

L’autonomiste Gaston Flosse élu Président de la Polynésie française

[PAPEETE, 24 fév 2008 (AFP)]

Au terme d’une séance à rebondissements, Gaston Flosse a repris samedi le pouvoir en Polynésie française, par 29 voix contre 27 à son adversaire Gaston Tong Sang et un bulletin blanc, à 12 heures 25 (heure locale) à Papeete.

Alors que leurs deux groupes autonomistes semblaient s’être entendus jeudi, avec l’élection d’Edouard Fritch, numéro 2 du parti de Gaston Flosse, à la Présidence de l’Assemblée, l’alliance tacite qui devait permettre l’accession au pouvoir de Gaston Tong Sang, grand vainqueur dans les urnes le 10 février dernier, s’est brisée dans la nuit de vendredi à samedi.

Gaston Flosse a présenté sa candidature peu avant minuit. Il s’est entendu samedi matin avec l’indépendantiste Oscar Temaru, qui a retiré sa propre candidature en début de séance.

Les 20 élus de l’UPLD (union menée par Oscar Temaru) ont donc additionné leurs voix à celles des 10 élus du Tahoeraa Huiraatira (parti de Gaston Flosse), au détriment de To Tatou Ai’a, l’alliance autonomiste de Gaston Tong Sang, qui dispose de 27 sièges sur 57.

Gaston Flosse a cinq jours pour constituer son gouvernement, qui devrait laisser une large place aux indépendantistes.