Ben dis donc, je ne pensais pas que cela irait aussi vite… surtout quand on voit dans quel état est « l’opposition » (ou ce qui prétend l’être)…

[Le Monde Check List – 14/02/2008]

Sarkozy : une si désastreuse image de la France

Le constat est unanime dans la presse étrangère, à l’unisson de son homologue française. Nicolas Sarkozy est en position difficile. Mais au- delà de l’aspect purement politique, après quelques mois au pouvoir et à la veille d’élections qui auront valeur de test de popularité, c’est l’image du président qui est pointée du doigt.

Le très sérieux FT (http://www.ft.com/cms/s/0/796d17aa-da4e-11dc-9bb9-0000779fd2ac.html) titre sur l’aspect bling-bling de Nicolas Sarkozy et n’hésite pas à parler de traits de caractère ternissant l’image de la fonction présidentielle. Pour le quotidien britannique, les efforts que Nicolas Sarkozy « pourrait faire pour tenter de corriger le tir risquent simplement de le pousser à plus de populisme ».

L’IHT (http://www.iht.com/articles/2008/02/13/europe/sarkozy.php) se concentre sur la femme du président français et son interview dans L’Express. Carla Bruni chercherait à gommer son image de croqueuse d’hommes.

Pour El Pais (http://www.elpais.com/articulo/internacional/Sarkozy/c/est/fini/elpepiint/20080214elpepiint_12/Tes), Nicolas Sarkozy est malade. Son ego souffrirait d’une « hypertrophie probablement irréversible ». Le journal entrevoit un isolement du président « qui ne peut le mener qu’à la colère ou à la mélancolie ». Paradoxe, son impopularité viendrait de son comportement personnel et non de ses réformes…