[De-Smog Blog – 16/01/2007 – Trad. Grégoire Seither]

Des membres de l’équipe de campagne du candidat à l’investiture Republicaine Mitt Romney ont reconnu faire partie des administrateurs d’un nouveau groupe de lobbying fondé à l’automne dernier pour dénigrer les scientifiques travaillant sur le réchauffement climatique et délégitimer tout projet de « fiscalité écologique » ou « pollueur-payeur » qui pourrait gênér les industriels ou entamer leurs profits.

Ce groupe se présente comme étant la « American Environmental Coalition « avec pour but de « unir nos efforts pour une Amérique belle, forte et prospère. » Mais le site très élaboré de cette association a un seul but : dénigrer les arguments en faveur d’un changement climatique. Quand à son action politique, l’unique objectif de ce site semble être d’attaquer le principal adversaire politique de Mitt Romney, le sénateur John McCain, unique candidat Républicain proposant une véritable politique écologique et de lutte contre le changement climatique.

Le site de l’AEC a été enregistré par Gary Marx, directeur exécutif du « Judicial Confirmation Network » et directeur de la « Conservative Coalition », fondée par Mitt Romney. Jay Sekulow, vice-président de la « Faith and Values Coalition » (également fondée par Romney) fait également partie du conseil d’administration de l’AEC. La liste des membres de l’AEC est d’ailleurs un who’s who de Chrétiens conservateurs, d’idéologues du « laisser faire » économique et de défenseurs de l’industrie des énergies fossiles.

Prenez par exemple George Landrith, vice-président d’AEC et fondateur de la fondation « Frontiers for Freedom » – un groupe de pression « défenseur de la libre entreprise et de la propriété » dont le budget est abondé par des organisations philantropes comme ExxonMobil, Philip Morris et R.J. Reynolds Tobacco. On y trouve également le lobbyiste pour l’industrie du charbon, Pat Michaels ainsi que Steve Milloy, avocat mercenaire pour l’industrie du pétrole et du tabac.

En résumé, Mitt Romney fait campagne sur l’idée d’ouvrir les Parcs Nationaux ainsi que la réserve naturelle de l’Alaska à la prospection minière et pétrolière, propose de subventionner la liquéfaction du charbon pour en faire du carburant… pendant que les membres de son équipe de campagne font la promotion d’articles « scientifiques » qui « prouvent » que le changement climatique est un mythe et qu’en matière de protection environementale « il est urgent d’attendre » et de ne pas « entraver la croissance »…

http://www.desmogblog.com/romney-tied-to-global-warming-denier-group