[Arret Sur Images – 17/12/207]
Vous n’en avez sans doute pas su grand chose, mais une terrible bataille a ensanglanté le front de l’info des consommateurs, à la fin de la semaine dernière. Jeudi soir, le site du Point annonçait la déprogrammation d’une émission de consommation de France 3, « On peut toujours s’entendre », pour cause de pressions et de menaces trop fortes de la part d’un annonceur.

Mais quel sujet explosif abordait donc cette émission pour faire trembler un des plus gros groupes industriels français et subir une déprogrammation deux jours avant sa diffusion ? La guerre du camembert ! Il existe, en effet, un combat enragé entre les gros industriels et les petits producteurs de camembert.

La polémique est née de la volonté des deux plus grands groupes, Lactalis et Isigny Sainte-Mère, de s’affranchir de l’Appellation d’origine contrôlée (AOC) en cessant d’utiliser le lait cru pour la fabrication de leurs camemberts.
Ils utilisent, à la place, un lait microfiltré, beaucoup moins cher à produire et permettant une plus longue conservation, idéal pour la distribution en grandes surfaces.

« Mais non. L’info était exacte quand elle est parue, comme le confirme à @si une source proche du dossier: « bien sûr que l’émission a été déprogrammée ! Mais c’est France 3 et sa régie publicitaire, qui ont paniqué et ont pris cette décision seuls. Quand Patrice Duhamel (directeur général de France Télévisions, Ndr) a été mis au courant, il a immédiatement exigé qu’elle soit reprogrammée. Il craignait davantage la polémique, que la pression de Lactalis« .

http://arretsurimages.net/post/2007/12/17/La-guerre-du-camembert