Allez ! C’est le quart d’heure « je fais de la lèche aux copains » :-))  Ceci dit, l’ostracisation de Thierry Meyssan dans le paysage médiatique français relève de la même mythologie que la diabolisation de Chavez. On a l’impression que c’est plus un reflexe mystique qu’une démarche intellectuelle.

Et quand j’ai demandé mon visa pour pouvoir aller au FS-USA à Atlanta, l’été dernier, il m’a été refusé parceque je suis « affiliated with known terrorists ». Quand j’ai demandé à mes copains sur les rives du Potomac si c’était à cause des Palestiniens, ils m’ont ri au nez… « No, it’s because you work for Meyssan ». C’est vous dire la qualité du renseignement US s’ils estiment le FPLP moins dangereux que Thierry 🙂

[Silvia Cattori – Mondialisation.ca –  7 decembre 2007]
Silvia Cattori: C’est avec intérêt que j’ai écouté ces deux vidéos, trouvées sur l’excellent site d’Etienne Chouard. www.etienne.chouard.free.fr   (Note de L&I  : putain, voilà que Etienne Chouard se met à diffuser des vidéos de Alain Soral ???? )
http://www.dailymotion.com/related/6185911/video/x3omqd_thierry-meyssan-par-alain-soral-par_politics

http://www.dailymotion.com/related/6188053/video/x3ooll_thierry-meyssan-par-alain-soral-par_politics

Quand on entend Thierry Meyssan, et quand on a la chance de le rencontrer, de converser avec lui, on est à chaque fois impressionné par ses capacités d’analyse, son sérieux et sa clarté d’esprit ; et charmé par sa gentillesse, sa modestie. (Note de L&I : sluuuuuuuurp)

Et on ne comprend pas comment dans un grand pays comme la France, tous les médias, gauche et droite confondues, en sont arrivés à le diffamer, puis à le maintenir au ban de la société, depuis ce jour où il est devenu célèbre pour son livre : L’effroyable imposture, un succès de librairie pourtant mérité.

Si l’on comprend bien pourquoi le Président Bush considère Thierry Meyssan comme l’homme à abattre et a demandé à ce que la France le mette sur la liste des « terroristes », on a du mal a comprendre pourquoi, non seulement le quotidien Le Monde et Libération, mais aussi la gauche et les sites altermondialistes, l’ont traîné dans la boue, pour l’isoler, le faire taire.

Et on ne comprend pas pourquoi il ne se soit trouvé personne, y compris dans les rangs progressistes (Note de L&I : hé ho, personne toi-même ), pour se dresser pour sa défense, alors qu’il avait écrit le livre qu’il fallait écrire, où il posait les questions que toute personne sensée aurait dû se poser sur ce qui s’était réellement passé le 11 septembre 2001 et sur les perspectives terrifiantes que ces questions ouvraient.

Les censeurs, ceux qui excluent tel ou tel auteur d’un journal, d’un site, sont connus de nous tous. Il suffit d’observer ce que chaque media dominant ou progressiste diffuse pour savoir qui est exclut du débat.

Les lecteurs ne sont pas dupes ! Ils savent reconnaitre les voix qui ne se sont pas asservies aux vérités officielles.

Quant à ceux qui ne savent pas encore, s’ils ont l’occasion d’entendre la voix de Thierry Meyssan, ils comprendront eux aussi, pourquoi les gens qui dévoilent les vrais enjeux apparaissent comme une menace pour les grands et petits pouvoirs en place. Et pourquoi on cherche à les museler.

http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=7580