Rien ne va plus pour les gérants de supérettes Casino

]

Ni commerçants indépendants, ni salariés, des gérants de supérettes Petit Casino dénoncent leurs conditions de travail. Plus de 70 heures hebdomadaires pour des revenus inférieurs au SMIC. Comment vivent ces sous-travailleurs de la grande distribution? Enquête de Marie Dupin.

Cela fait bientôt trois ans que Christophe et Katie Léger travaillent pour le groupe Casino, en tant que gérants-mandataires d’un Spar de 300 mètres carrés en plein centre-ville d’Arras, dans le Pas-de-Calais.

Aujourd’hui, ils craquent, et ils ont décidé de raconter. « On travaille six jours sur sept, du mardi au dimanche compris, et le lundi on doit faire le ménage et les papiers », explique Christophe. Au total, 155 heures hebdomadaires pour le couple, pour 1 800 euros net à deux.

Des responsabilités de chef d’entreprise… pour moins que le smic

Des témoignages comme celui-ci affluent sur Internet. De nombreux gérants du groupe Casino (Spar, Casitalia, Petit Casino) décrivent la même situation. Celle de responsables de supérette qui doivent assumer les responsabilités d’un chef d’entreprise sans en avoir aucun avantage. Des horaires impossibles, mais aussi des charges insurmontables. Christophe Léger raconte:

« Non seulement on est payés une misère, mais en plus s’il y a des vols dans le magasin ou des chèques en blanc, c’est à notre charge, les frais bancaires c’est pour nous aussi. Si on veut embaucher quelqu’un, on doit le payer avec notre pauvre même pas smic ». (Voir la vidéo)

Comme Christophe et Katie Léger, la plupart des gérants-mandataires du groupe Casino travaillent en couple. Attirés par l’indépendance du statut, nombreux sont ceux qui signent un contrat de cogérance avec le groupe Casino. Ils sont alors soumis à la convention collective des maisons d’alimentation du 18 juillet 1963. Une convention qui définit un statut hybride: celui de gérants qui ne sont ni indépendants, ni salariés. Leur revenu: 6% du chiffre d’affaires, avec un minimum garanti de 1935 euros brut, à deux.

http://rue89.com/2007/12/03/rien-ne-va-plus-pour-les-gerants-de-superettes-casino