Mission accomplie, l’Empire a réussi à créer une nouvelle base permanente. Le reste du pays peut s’enfoncer dans la violence, les US tiendront les puits de pétrole et au diable le reste…

Les Etats-Unis resteront en Irak
[Le Monde Diplomatique – 30/11/2007]
« US paves way for long-term stay in Iraq » (les Etats-Unis se préparent à rester sur le long terme en Irak », tel est le titre d’un article du Financial Times du 27 novembre écrit par Steve Negus, Demetri Sevastopulo et Andrew Ward. Le quotidien des milieux d’affaires britannique indique que le président Bush et le premier ministre irakien Nouri Al-Maliki ont signé une déclaration qui prépare à une présence à long terme des troupes américaines en Irak. Ces troupes ont reçu un mandat des Nations unies qui s’achève l’année prochaine. Les deux gouvernements demanderont le prolongement de ce mandat, mais informeront aussi qu’ils négocient un accord bilatéral.

Le général Douglas Lute, le conseiller de la Maison Blanche pour l’Irak et l’Afghanistan, a déclaré que cet accord autoriserait « une présence permanente des troupes américaines et des autres troupes de la coalition, sans mandat des Nations unies ». Remarquons que les pays appartenant à la coalition sont de moins en moins nombreux, que les Britanniques ont retiré la majorité de leurs forces et que la défaite de la droite en Australie ouvre sans doute la voie à un retrait des troupes australiennes.

http://blog.mondediplo.net/2007-11-30-Annapolis-suite-et-sans-doute-fin